1 500 personnes réunies contre Trump à Paris, “Détrumpez-vous, ils sont de mèche”

Liberte; le Lundi 12 Novembre 2018
3

 “Trump c'est la guerre” : plus d'un millier de personnes ont protesté dans le calme, hier à Paris, contre la présence du président américain aux commémorations du 11 Novembre, lors d'un rassemblement place de la République. Pendant près de trois heures, les manifestants ont dénoncé sa venue dans la capitale, rassemblés sous un ballon géant représentant Donald Trump comme un bébé grincheux en couche-culotte, a rapporté l'AFP.  Sous haute surveillance, l'événement a rassemblé 1 500 personnes à l'appel du collectif “Ni guerres ni état de guerre” et s'est déroulé “sans aucun incident”, selon la préfecture de police. Sous une pluie fine, certains arboraient des pancartes s'adressant au président américain : “Mr Hate, Leave Europe” (Monsieur haine, quittez l'Europe) ou encore “No Justice, No Peace” (pas de justice, pas de paix). Une banderole “Trump=Guerre” avait été déployée sur la statue de la place. “Réunir tous les chefs d'État qui se partagent le monde et qui créent la guerre dans le monde pour une commémoration comme celle-ci, ça nous paraissait vraiment déplacé et c'est ce qu'on a voulu dénoncer”, a expliqué Bénédicte Gambirasio, membre de la Women's March Paris, l'une des associations ayant appelé au rassemblement.
“Trump véhicule ces valeurs de désordre social et de divisions entre les communautés, il déverse un discours haineux et s'en prend souvent aux plus faibles”, a-t-elle estimé, précisant que le rassemblement se veut “anti-impérialiste, anti-raciste, anti-sexiste, anti-LGBTphobie et pour la défense de l'environnement”.
“C'est le plus gros producteur d'armes dans le monde et c'est une honte de l'inviter à une commémoration pour la paix”, a jugé Anne Schmidt, 62 ans, venue avec un casque d'Astérix et une pancarte “Tous les gaulois contre Trump”. “C'est quand même paradoxal d'inviter Trump à une cérémonie pour la paix”, a estimé Alexandre Prost, 24 ans, en brandissant une pancarte “Détrumpez-vous, ils sont de mèche”.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rédaction nationale

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..