CSC 0 - USMH 0, Les Sanafir trébuchent

Liberte; le Samedi 10 Fevrier 2018
3

Hier, le CSC n’a pas saisi l’occasion de la réception de l’USMH pour conforter sa position à la tête du classement du championnat de Ligue 1 Mobilis en se contentant de partager les points de la rencontre avec une fougueuse et accrocheuse équipe harrachie qui a même eu les meilleures occasions de buts de la partie. Ce match s’est soldé par un score vierge de zéro partout. Dans un stade Chahid-Hamlaoui archicomble, les Sanafir mettent, d’emblée, la pression sur l’arrière-garde harrachie sans grand danger toutefois sur le portier Maâzouzi. Ce sont plutôt les visiteurs qui vont se procurer une belle occasion de scorer.
Bouguèche, sur un centre de Nemdil, est tout près d’ouvrir la marque d’une tête plongeante qui provoque un silence de cathédrale chez les fans locaux. C’est ce qu’on peut retenir d’une première mi-temps à mettre aux oubliettes pour le leader du championnat. Au retour des vestiaires, le jeu s’anime un peu plus avec une équipe locale plus conquérante avec l’entrée en jeu de Belameiri. À la 47’, Benayad effectue un centre que tente de dégager Khelili, mais le ballon a failli se loger dans les bois du gardien Maâzouzi.
Puis c’est au tour de Lamri de conclure un bon travail en duo avec Belameiri. Toutefois, il croise trop sa reprise. Alors qu’on croyait que le CSC allait profiter de cet ascendant et trouver le chemin des buts de Maâzouzi, les joueurs du coach Aziz Abbès, dont c’est le premier match à la tête de l’USMH, se procurent une nouvelle opportunité de scorer. Bien décalé par Bouguèche, Younès, l’autre vieux briscard d’Essefra, se retrouve seul dans les 18 yards, mais son tir trouve Rahmani qui parvient à sauver son équipe d’un but tout fait. On jouait la 51’. Le jeu se concentre par la suite au milieu du terrain avec des tentatives de part et d’autre. Une fois encore, ce sont les Harrachis qui vont se montrer les plus dangereux, notamment grâce à ce diable de Younès qui tente sa chance d’un tir lobé que le portier Rahmani parvient à dévier difficilement en corner (75’).
Dans les dernières minutes de la partie, les partenaires de Zerara se jettent complètement en attaque pour tenter de trouver la faille et inscrire ce fameux but libérateur. Abid, à la réception d’un centre de Bencherifa, envoie son heading dans les décors (89’).
Dans le temps additionnel, c’est Aâroussi qui va rater l’ultime occasion de but de son team après que sa reprise de la tête fut sortie de la ligne par un défenseur harrachi.

Farès Rouibah

Categorie(s): sports

Auteur(s): Rouibah Farès

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..