Forum d’affaires algéro-allemand, Des opportunités de partenariat passées en revue

Liberte; le Mardi 18 Septembre 2018
3

Des entrepreneurs allemands activant notamment dans les secteurs de l'hydraulique, des  systèmes de surveillance, du génie énergétique, du nettoyage, de la construction et la conception, ainsi que l'équipement médical ont exprimé, hier, lors d’un forum d’affaires organisé à l’hôtel El-Aurassi (Alger), leur volonté de tisser des partenariats avec leurs homologues algériens. C’est le cas du groupe Allcad, spécialisé dans la fourniture de matériel. Le directeur général de cette entreprise juge “important” le marché algérien, évoquant les domaines pétrolier, de la pharmacie et de l’agriculture. BT Innovation, un des principaux fournisseurs de l’industrie de la préfabrication béton, cherche, lui aussi, des partenaires algériens pour la construction de “logements abordables”. La technologie de batterie et de coffrage papillon de BT offre “une solution complète pour permettre la construction de logements abordables et modulaires”, indique le responsable de l’entreprise. L’entreprise Hensoldt, implantée déjà en Algérie, cherche des fournisseurs pour des composants mécaniques et électroniques. Dans son allocution d’ouverture, le responsable de la Chambre algérienne de commerce et d’industrie (Caci) a relevé les échanges commerciaux “asymétriques” entre l’Algérie et l’Allemagne, qui impactent négativement la balance commerciale de notre pays. Le vice-président de la Caci a plaidé pour plus d’investissement, de coproduction et d’ouverture du marché allemand aux produits algériens. Il a estimé que, du fait de sa position “géographique idoine”, l’Algérie peut devenir une plateforme industrielle centrale d’approvisionnement. Le représentant du ministère de l’Industrie a, pour sa part, insisté sur la nécessité de réorienter la dynamique commerciale vers la construction de partenariat, soulignant la priorité accordée par le gouvernement au secteur de l’industrie. Selon lui, l’industrie automobile constitue une des filières sur lesquelles repose la politique de diversification et d'import-substitution. Le représentant du ministère de l’Industrie indique que les entreprises allemandes sont présentes en Algérie à travers plusieurs projets de partenariat, dont certains ont été réalisés dans la fabrication des pièces de rechange mais aussi de voitures. Il cite notamment Safmma dans la production des moteurs Mercedes-Benz, SAPPL pour les véhicules industriels, ZF pour les boîtes de vitesses et Volkswagen… Selon lui, le renouvellement du parc de véhicules et l’industrie de montage automobile, qui ambitionne d’atteindre à l’horizon 2022 un important volume de production, constituent des opportunité pour les entreprises allemandes pour investir dans l’industrie de sous-traitance. Le secrétaire général de la Chambre de commerce germano-arabe soutient que la règle 51/49, régissant les investissements directs étrangers en Algérie, n’est pas un obstacle pour les entreprises allemandes.
Actuellement, plus de 200 entreprises allemandes activant dans différents secteurs sont implantées en Algérie.

M. R.

 

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rabhi Meziane

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..