Franck Dumas, entraîneur de la JSK, “Mes joueurs sont gonflés à bloc pour contrer les usmistes”

Liberte; le Jeudi 8 Novembre 2018
3

On pensait, certainement à tort, que toute cette semaine mouvementée allait avoir de fâcheuses répercussions sur le moral des troupes kabyles, mais apparemment tout baigne dans l’huile au sein de la formation kabyle où le retour à l’entraînement s’est fait hier dans une ambiance des grands jours. Après avoir bénéficié d’une journée de repos, avant-hier mardi, les camarades Sadou se sont retrouvés, hier matin, au stade du 1er-Novembre avec une grande gaîté de cœur, et devaient même être soumis à une seconde séance d’entraînement, en fin de journée, et ce, avant de bénéficier d’une “mise au vert” dès ce soir à l’hôtel “Ittourar”, leur repaire habituel pour se concentrer au maximum sur le match de demain soir au stade Omar-Hamadi de Bologhine, encore qu’ils sont appelés à s’entraîner une dernière fois ce matin à Tizi Ouzou avant de rallier la capitale en début d’après-midi. “Après cette énième décision de report du match, prononcée par la Ligue lundi soir, et ce, jusqu’à “une date ultérieure”, je ne pensais pas que la rencontre pouvait être reprogrammée aussi vite, c’est pourquoi, nous avons accordé une journée de repos pour mardi, mais disons que nous arrivons toujours à nous adapter à toutes les situations et tout se passe bien au sein du groupe même, si du côté sportif, je regrette quand même que cela fait une vingtaine de jours que la JSK a été privée de compétition, et cela est regrettable”, affirmera d’emblée, le coach Franck Dumas, qui a tenu cependant à rassurer tout le monde sur l’état physique et psychologique de tous ses joueurs. “Je ne me suis pas occupé du côté administratif de cette affaire USMA-JSK, car il est du ressort de la direction du club, et je me suis limité à mon travail essentiellement sportif où j’ai tout fait pour préserver mes joueurs de toute cette zone de turbulence tout en leur expliquant que nos dirigeants se sont battus vaillamment pour défendre l’éthique sportive et l’intérêt du club, et je pense que le message est bien passé, puisque les gars n’ont pas rechigné à l’effort à l’entraînement, et je peux vous dire qu’ils sont gonflés à bloc pour contrer cette bonne équipe de l’USMA dans son propre fief”, enchaînera Dumas. Et si la JSK était privée des services de son attaquant nigérian, Uche Nwofor, suspendu, mais aussi de son milieu offensif Benyoucef qui, après des soins intensifs, a repris le travail avec le groupe, mais il ne sera pas opérationnel pour le match de demain face à l’USMA, le coach de la JSK semble tout de même confiant, lui qui estime avoir une bonne profondeur dans son banc de touche et qui comptera sur le retour de Boukhenchouche après près de deux mois de mise à l’écart pour indiscipline et de l’international burundais Abdul Fiston pour ce match USMA-JSK, mais qui sera encore absent pour les deux prochains matchs face au NAHD et au CSC du fait qu’il est retenu par l’équipe nationale du Burundi qui doit affronter le Soudan pour le compte des éliminatoires de la CAN 2019. “La JSK a quand même l’avantage de posséder de jeunes joueurs qui ont du talent, et je ne me fais pas de soucis pour concocter un onze qui est capable de tenir la dragée haute à l’USMA, et pourquoi pas, aspirer à une bonne performance au stade de Bologhine”, conclut Dumas qui n’exclut pas le retour de l’international Salim Boukhenchouche dans son échiquier.

Mohamed Haouchine

Categorie(s): Sport

Auteur(s): Mohamed Haouchine

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..