Hirak du Rif, Des peines de 5 à 25 ans de prison contre sept manifestants

Liberte; le Samedi 10 Fevrier 2018
3

La Cour d’appel d’Al Hoceima a confirmé, jeudi soir, les condamnations prononcées à l’encontre de sept manifestants rifains, allant de cinq à vingt ans de prison, pour leur participation aux protestations survenues dans le Rif. L’information rapportée par l’agence espagnole « EFE », précise que deux des militants ont été condamnés à vingt ans de prison. Ils sont accusés d’avoir provoqué un incendie dans une résidence de la police, fait usage de la violence contre les forces publiques lors de l’exercice de leurs fonctions, de désobéissance et destruction de biens publics, et d’avoir participé à une manifestation non autorisée. Par ailleurs, les peines de dix ans de prison ont été confirmées contre deux autres individus qui ont participé, en août 2017, aux manifestations et aux affrontements qui ont suivi les funérailles de l’activiste Imad El Attabi, à Al Hoceima. Le tribunal a également augmenté les peines de deux autres personnes à dix et cinq ans de prison, les accusant d’avoir participé à une manifestation non autorisée et usé de la violence contre des effectifs des forces publiques, entre autres. Elle a en revanche abaissé la peine d’un autre militant de douze à dix ans de prison ferme. Par ailleurs, le tribunal  de première instance d’Al-Hoceima a condamné, ce jeudi 8 février,  l’avocat Abdessadek El Bouchattaoui à 20 mois de prison ferme. Il a également écopé d’une amende de 500 DH. Connu pour son soutien au mouvement contestataire rifain, le Maître El Bouchattaoui avait déclaré que son procès était lié à ses publications Facebook  concernant le Hirak du Rif.

Merzak T.

Categorie(s): international

Auteur(s): Merzak Tigrine

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..