Le premier ministre, Ahmed Ouyahia, aujourd’hui à Adrar, Vers l’émergence d’une nouvelle province gazière au Sud-Ouest

Liberte; le Samedi 16 Decembre 2017
143823

Cette région est appelée à produire 20 milliards de m3/an de gaz à l’horizon 2021, soit plus d’un tiers des exportations algériennes de gaz actuellement.

La visite du Premier ministre Ahmed Ouyahia aujourd’hui à Adrar sera marquée par la cérémonie de mise en service du gisement de gaz de Reggane Nord en partenariat entre Sonatrach et la compagnie espagnole Repsol. Il s’agit du premier d’une série de nouveaux gisements qui seront exploités en partenariat avec des compagnies étrangères. D’une capacité de 2,4 milliards de m3/an de gaz, il est destiné à l’exportation. Il s’agit du premier nouveau gisement à être exploité en 2017. Deux autres gisements situés dans la nouvelle province gazière du Sud-Ouest seront mis en service le premier semestre 2018. Il s’agit des gisements de Touat et de Timimoun qui seront exploités en partenariat avec, respectivement, les compagnies françaises Engie et Total. Suivront entre 2018 et 2021 les champs de Hassi-Mouina, de Béchar, de Tikidelt Akabli et de l’Ahnet qui feront du Sud-Ouest l’une des plus importantes provinces gazières de l’Algérie. Il est escompté une capacité de production de 20 milliards de m3/an de cette province à partir de 2021. Le gazoduc GR5 qui est achevé et qui transportera les quantités de gaz à partir de ces champs jusqu’à Hassi-R’mel, est configuré pour passer d’une capacité de 8 à 10 milliards de m3/an à 20 milliards de m3/an à partir de cette échéance. Cette nouvelle province gazière dont la production est destinée principalement à l’exportation est censée contribuer à porter la croissance du secteur des hydrocarbures et partant la croissance globale du pays.
Ce nouveau gisement de gaz vient à point nommé pour contribuer à enrayer en 2018 le déclin de la production gazière de l’Algérie. Sa mise en service intervient à une période où est enregistrée une demande plus importante de gaz sur les marchés internationaux. La mise en service de ce champ ouvre des perspectives de développement du partenariat avec la compagnie espagnole Repsol.

Inauguration d’une nouvelle cimenterie à Adrar
Le Premier ministre procédera également à l’inauguration d’une nouvelle cimenterie à Adrar. Située à 270 kilomètres à l’est d’Adrar, la cimenterie a une capacité de production de 1,5 million de tonnes/an dans une première étape, 3 millions de tonnes dans une seconde étape, c’est-à-dire après la mise en service du second train de production, indique l’APS citant les responsables chargés de sa gestion. Fruit d’un partenariat algéro-chinois et d’un investissement de 21 milliards de dinars, cette installation industrielle est appelée à approvisionner le Grand Sud en ciment.
Elle produira également 300 000 tonnes de ciment spécial pour l’industrie pétrolière. La cimenterie privée est destinée à satisfaire les besoins en ciment du Grand-Sud et à dégager un excédent pour l’exportation. En somme, de telles réalisations dans le secteur des hydrocarbures et de l’industrie contribueront sans nul doute à une dynamique de développement dans cette région. Espérons que les préoccupations de la population et des entrepreneurs de la région seront prises en charge afin d’accélérer la création d’emplois et de richesses dans le Grand-Sud.

K. Remouche

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Remouche Khaled

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..