Les trisomiques de Sétif ont fêté leur journée mondiale, Pour une meilleure insertion

Liberte; le Mardi 5 Juin 2018
147970

La Maison de la culture du chef-lieu de wilaya a été le théâtre de la projection du court-métrage Human racontant l’histoire d’un enfant trisomique souffrant de discrimination.

Les événements se déroulent sur un terrain de football où un enfant de la catégorie trisomique 21 “syndrome de Down” veut jouer avec des enfants normaux de son âge. Ces derniers refusent et l’un d’eux, agressif, a poussé l’enfant malade et prononce même des paroles blessantes à la face d'un enfant trisomique Benath “mongolien”.
Par terre, l’enfant entre dans son propre imaginaire.
Il se voit une personnalité importante, voire une star, entouré de ses pairs et se réveille par la suite en voyant les enfants qui l’ont repoussé, voire refusé venir vers lui, lui serrer la main pour lui présenter des excuses.

Un monde meilleur
Le réalisateur du film qui a déjà récolté 14 prix dont 12 internationaux (Australie, Italie, Maroc, Jordanie Égypte, Tunisie...) a indiqué à Liberté que sa production qui a fait le tour du monde est inspirée du vécu algérien. “J’ai un voisin qui qualifie ces petits innocents souffrant du syndrome de Down, d’animaux. Je n’ai jamais oublié ses propos qui m’ont été adressés parce que je jouais avec eux.
Pour lui répondre, j’ai réalisé ce court métrage pour montrer que ces enfants peuvent faire ce que les enfants normaux ne font pas”, dira Issam Taachit qui s’est réjoui que sa production ait été consacrée dernièrement meilleur film du Festival d’Auburne en Australie qui a connu la participation de 36 films.
De son côté, la présidente de l’association de wilaya pour l’insertion des enfants trisomiques de la wilaya de Sétif nous a indiqué que le choix du film projeté pour la première fois à Sétif est une façon de sensibiliser, à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de l’enfant, tout un chacun à l’importance et la nécessité de l’intégration des enfants trisomiques dans la société. “Comme vous l’avez vu, la projection a été suivie d’un débat convivial où le réalisateur originaire de Batna et les spécialistes présents ont été bombardés de questions.
Cerise sur le gâteau : la présence de plusieurs enfants trisomiques affiliés à l’association qui compte pas moins de 163 enfants trisomiques dont une quarantaine inscrits en classes adaptées à El-Eulma, Sétif et El-Hama”, nous dira la présidente, Mme Azli Guenifi Iftikhar.
Par ailleurs, nous avons appris que les autorités locales ont mis dernièrement une école primaire, actuellement occupée par l’École des Beaux-arts, à la disposition de l’association Awit de Sétif, ce qui permettra, dès l’année scolaire prochaine, de mieux intégrer les enfants souffrant de cette maladie.

F. SENOUSSAOUI

Categorie(s): culture

Auteur(s): Faouzi Senoussaoui

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..