Licences africaines des joueurs, La disposition contraignante de la FAF

Liberte; le Samedi 26 Novembre 2016
3

La Ligue du football professionnel (LFP) a publié jeudi les dispositions réglementaires relatives aux compétitions de football professionnel, adoptées lors de la dernière réunion du bureau fédéral de la FAF. Ainsi, outre le fait d’avoir porté le nombre de licences de 22 à 27 et d’avoir permis du coup aux clubs de recruter 5 joueurs lors du prochain mercato, la FAF vient de prendre une disposition qui risque de faire polémique. En effet, dans l’article 5 des dispositions réglementaires relatives aux compétitions de football, il est stipulé qu’“en cas de fin de contrat et à la demande d’un club qualifié pour les compétitions internationales, les contrats des joueurs concernés de ce club sont prolongés automatiquement jusqu’au dernier match international de la même saison”. Autrement dit, un club qui est qualifié à la phase de poules de la Ligue des champions ou de la Coupe de la CAF, soit au moins de juin, ce qui coïncide avec la fin du championnat en Algérie, peut garder malgré eux ses joueurs en fin de contrat au mois de juin, jusqu’à l’élimination de l’équipe des compétitions africaines ou arabe.
La FAF n’explique pas en revanche si ce maintien “hors contrat” doit être acté dans un avenant au contrat ou non. Ce qui laisse entendre que les mêmes clauses du contrat sont maintenues jusqu'à la fin de la compétition (salaires et primes), déniant implicitement le droit au joueur de réclamer une quelconque compensation ou augmentation. Il faut noter qu’un joueur maintenu dans son club en vertu de cette disposition contraignante, c'est-à-dire bien après le début des compétitions nationales, sera donc obligé de jouer la phase aller du championnat algérien avec son club. Cette disposition a été, en fait, inspirée par la mésaventure du MOB qui a vu des joueurs en fin de contrat comme Mebarakou et Zerdab partir au MCA, alors qu’ils étaient détenteurs de licences africaines. Avec une telle disposition, Mebarakou et Zerdab auraient été obligés de continuer l’aventure avec le MOB jusqu'à la finale de la coupe de la CAF que le club a perdue récemment contre le TP Mazembe. Nul doute que cette décision va provoquer des remous dès l’été prochain…

S. L.

Categorie(s): sports

Auteur(s): LAMARI Samir

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..