MCO, Ouasti : “L’arbitrage ? C’en est trop !”

Liberte; le Jeudi 8 Novembre 2018
3

Bien que “grandement satisfait du point obtenu chez le champion sortant”, le manager général du Mouloudia d’Oran n’a que “très peu apprécié” la prestation de l’arbitre Benbraham, coupable à ses yeux d’avoir gratuitement expulsé le gardien Maâzouzi, ce qui le privera de prendre part au choc de lundi prochain face à l’USM Alger. “Dieu merci, nous sommes contents d’avoir obtenu un point, surtout que nous avons pas moins de sept joueurs absents. Preuve en est, nous n’avions que des jeunes espoirs sur le banc de touche. Mais ce que m’a le plus chagriné dans ce match, c’est l’arbitrage ! Expulser notre gardien alors qu’il a le droit de rester au sol et nous laisser à dix alors que le match était sur le point de se terminer, cela ne se fait pas. Contre le DRB Tadjenanet déjà, le but que nous avions encaissé découlait d’un hors-jeu flagrant que tout le monde a vu sauf l’arbitre. Alors, je dis bezzaf, c’en est trop. Je n’ai pas l’habitude de parler des arbitres, mais ce n’est pas normal que ce soit le MCO qui soit toujours victime du mauvais arbitrage”, pestera ainsi Zoubir Ouasti à sa sortie des vestiaires du stade Hamlaoui, non sans rappeler que “le Mouloudia d’Oran a toujours pour ambition de jouer les premiers rôles”. “Le mercato arrive et avec quelques renforts de choix, nous serons encore mieux armés pour la phase retour à même d’atteindre nos objectifs’’, renchérira l’ancien libéro mouloudéen.
Dans un autre registre, le président Ahmed Belhadj était, comme prévu, hier à Alger pour officialiser le contrat de sponsoring avec l’opérateur de téléphonie mobile, Ooredoo. Accompagné d’Abdelkrim Hassani, le président Baba a, ainsi, paraphé le contrat qui devrait rapporter à son team la somme de 2,5 milliards de centimes par an, avec une possibilité d’une rallonge de 500 millions au cas où le Mouloudia venait à réussir une seconde phase de choix ou atteindrait la finale de la coupe d’Algérie. Une bonne manne, en somme, mais très inférieure aux montants que perçoivent d’autres pensionnaires de l’élite professionnelle du même opérateur, le meilleur exemple étant le Mouloudia d’Alger.

Rachid BELARBI

Categorie(s): Sport

Auteur(s): Rachid Belarbi

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..