Ould Kaddour en visite à Hassi-Messaoud, La stratégie de Sonatrach à l’horizon 2030 dévoilée

Liberte; le Mardi 19 Septembre 2017
3

Le P-DG de Sonatrach, Abdelmoumene Ould Kaddour, en visite de travail à Rhourde El-Baguel, non loin de Hassi-Messaoud, est en train  de multiplier les annonces. En effet, il a indiqué hier que Sonatrach vient de lancer l’élaboration d’une nouvelle stratégie à l’horizon 2030 intitulée : Projet SH 2030. “Je viens de lancer un projet appelé SH 2030 qui porte sur la stratégie de Sonatrach dans quinze ans. Il s’agira de définir ce que nous, Sonatrach, allons devenir, comment et avec quels moyens allons-nous y parvenir ?”, a annoncé le P-DG de Sonatrach à la presse en marge d’une visite du site de production de gaz de Rhourde El-Baguel. Le patron de Sonatrach a ajouté que la compagnie pétrolière nationale est en train de développer les détails de cette stratégie portant sur les moyen et long termes et dont le contenu sera révélé une fois ce projet finalisé.
“Nous voulons développer la stratégie d’ici à l’horizon 2030 pour pouvoir savoir où nous voulons aller, est-ce que nous allons transformer l’entreprise gazière, pétrolière ? Est-ce que nous ferons aussi du solaire ou bien d’autres activités ? Nous allons définir la vision et développer les objectifs. Et à partir de ces objectifs, définir les moyens nécessaires à mettre en œuvre pour les mener à l’horizon 2030”, a-t-il expliqué.
Par ailleurs, le P-DG de Sonatrach a affirmé que Sonatrach souhaitait, dès à présent, des changements dans sa méthode de travail. “Sonatrach veut définitivement changer sa méthode de travail. D’ailleurs, le slogan que nous appliquons actuellement est ‘Leading the change’ (diriger le changement). Nous devons changer le comportement de notre entreprise.”
Le patron du groupe a, dans la foulée, abordé la question de la gestion et la qualité des ressources humaines. “Nous allons obliger les gens à être ingénieux, à produire et à utiliser leur intelligence au profit de l’entreprise au lieu d’user de pratiques bureaucratiques ou administratives.”
Selon le P-DG de Sonatrach, cette nouvelle orientation dans la gestion des ressources humaines commence déjà à porter ses fruits, à l’exemple de la technique élaborée par de jeunes ingénieurs de Sonatrach à travers l’installation additionnelle d’une unité à la station de production de gaz de Rhourde El-Baguel en vue de récupérer un volume important de gaz torché.  
Question de méthode, cette réflexion devrait être élargie aux spécialistes de l’énergie pour garantir son efficacité. Et cela ne peut réussir qu’avec l’ouverture de Sonatrach à la communauté de chercheurs, d’experts et de professionnels du secteur.
Cette stratégie de Sonatrach devrait s’insérer dans une politique énergétique globale guère définie actuellement. Tout cela invite à un véritable débat national sur la stratégie énergétique du pays à l’horizon 2050. Sans ces préalables, l’Algérie risque, encore une fois, de manquer de vision globale, préjudiciable à l’avenir du secteur des hydrocarbures et à celui de l’énergie de façon générale.

K. R.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Remouche Khaled

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..