Prix à la production industrielle, Forte augmentation dans l’agroalimentaire

Liberte; le Lundi 9 Juillet 2018
3

Les prix à la production du secteur industriel public (hors hydrocarbures) ont connu des hausses de 1,4% au 1er trimestre 2018 par rapport au 4e trimestre 2017 et de 1,8% par rapport au 1er trimestre 2017, selon l’Office national des statistiques (ONS), repris par l’APS. Cette augmentation des prix sortie usine a essentiellement été tirée par les secteurs des industries, respectivement, agroalimentaires, des cuirs et chaussures, sidérurgiques, métalliques, mécaniques et électriques (ISMMEE) et des textiles.  
L’augmentation des prix à la production est beaucoup plus élevée pour les industries agroalimentaires. En effet, comparativement au 4e trimestre 2018, la plus forte augmentation des prix à la production a ainsi été enregistrée dans les industries agroalimentaires, qui ont affiché un relèvement de 3,8%.
Des hausses importantes ont ainsi caractérisé les prix de la production des tabacs (+6,7%) et ceux des produits alimentaires pour animaux (+6,8%).  L’augmentation des prix à la production a également concerné les industries des cuirs et chaussures, qui ont grimpé de 3,3%, induite par l’évolution des prix des biens intermédiaires en cuir avec une hausse de 8,1%. S’agissant des industries sidérurgiques, métalliques, mécaniques et électriques (ISMMEE), les prix à la production ont connu une évolution de 0,9%. Pour ce qui est des industries textiles, les prix à la production ont connu une hausse de 0,8%, tirée essentiellement par la fabrication des biens de consommation textile dont les prix ont augmenté de 1,8%.
En revanche, les prix à la production des biens intermédiaires de cette industrie ont accusé une relative stagnation (-0,1%). C’est le cas aussi des matériaux de construction, céramique et verre caractérisés par une stagnation. En revanche, les mines et carrières ont accusé une baisse des prix à la production de 5,2% au 1er trimestre 2018 par rapport au 4e trimestre 2017. Cette tendance est due à la baisse des prix de l’extraction du minerai de phosphate (-8%), alors que les autres activités de ce secteur ont observé des variations positives de leur prix.

M. R.

 

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rabhi Meziane

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..