Royaume-Uni, Inquiétude autour du “Punish a Muslim Day”

Liberte; le Samedi 31 Mars 2018
3

Depuis la mi-mars, la police antiterroriste britannique enquête sur des lettres anonymes appelant à des violences contre les musulmans le mardi 3 avril 2018, décrété “Punish a Muslim Day” (journée pour punir les musulmans). Selon ceux qui ont reçu ces lettres — on compte un membre du Parlement —, “Punish a Muslim Day” est présenté comme un jeu vidéo dans lequel des points sont accordés contre des actions violentes : 25 points pour arracher le voile d’une musulmane, 500 pour tuer un musulman, 1 000 pour incendier ou bombarder une mosquée, voire 2 500 pour lancer une bombe nucléaire sur La Mecque.
La presse britannique a indiqué que la police tente de déterminer l’origine de ces lettres haineuses qui ont été postées dans plusieurs villes du royaume. “Les services de police antiterroriste du Nord-Est coordonnent l'enquête en ce moment et examineront tout lien potentiel avec les enquêtes existantes (…)”, a assuré un porte-parole en demandant aux citoyens qui reçoivent ce type de messages de ne pas les jeter et de contacter la police locale.
Ces lettres, qui encouragent par ailleurs la “torture” et le “massacre”, ont provoqué la panique chez les musulmans qui craignent pour leurs vies. “Cela a causé beaucoup de peur dans la communauté (…) Ils se demandent s'ils sont en sécurité, si leurs enfants sont en sécurité en jouant dehors ? Nous leur avons dit de garder leur calme et de téléphoner à la police s'ils reçoivent une de ces lettres”, a réagi Iman Atta, directeur de Tell Mama, une organisation de lutte contre l’islamophobie, rapportent les médias britanniques qui rappellent l’épisode des lettres qui avaient ébranlé Bradford l’année passée. Des familles musulmanes de cette ville du Yorkshire de l’Ouest (300 km au nord de Londres) avaient, en effet, reçu des lettres les menaçant d'attaques à l'acide et de meurtres. Ces messages comprenaient l’image d'une épée et le drapeau de St-George à côté des mots “tuer les musulmans”. En 2017, les musulmans ont été la cible de plusieurs attaques violentes, comme l’attentat à la voiture bélier contre la mosquée de Finsbury Park (1 mort et 10 blessés) et les pillages de voitures à Londres et à Leicester.

S. Ould Ali

Categorie(s): actualité

Auteur(s): S. Ould Ali

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..