Semaine culturelle sud-coréenne à Alger, Le groupe SE:UM a conquis le public

Liberte; le Mardi 9 Octobre 2018
149762

L’ambassade de la République de Corée du Sud organise depuis le 7 octobre, et ce, jusqu’au 11 du mois en cours, la “Semaine coréenne 2018” à Alger. À l’occasion de l’inauguration de cette manifestation dimanche, au palais de la culture Moufdi-Zakaria, l’ambassadeur sud-coréen Lee Eun-Yong a tenu à rappeler l’importance de la relation bilatérale algéro-coréenne. Il a révélé ainsi les objectifs de cet événement, qui selon lui constituera “un pont solide qui renforcera la coopération entre les deux peuples et consolidera les liens d’amitié entre les deux pays”. Le diplomate a par ailleurs présenté le groupe SE:UM, qui s’est produit la même soirée. “Je pense que cette formation transmet pleinement le charme de la Corée qui allie, en totale harmonie, la tradition à la modernité”, a-t-il indiqué.
Un jugement acquiescé par le public algérois qui, d’applaudissement et d’amusements, a manifesté son adoption de cette culture orientale. Durant plus de 70 minutes, le groupe SE:UM, troupe de musiciens fondée en 2011 autour de son représentant M. Yoo Sewoom, a gratifié les présents avec son genre artistique, puisant d’exaltantes fusions et expérimentation de l’art traditionnel et moderne.
Le groupe coréen a alterné entre plusieurs instruments à cordes, à vent et à percussions, et ce, en transportant le public dans le sens d’une augmentation graduelle, provoquant des émotions, tantôt fortes et énergétiques, tantôt apaisantes. Composé de cinq membres, Lee Joon, directeur musical gayageum (instrument traditionnel coréen), Han Hunsik, au saxophone, Lee Minhyung, au janggu (instrument de percussion traditionnel), Park Jongsang, à la trompette, Lee Jaeha à la contrebasse, ont su fusionner les différentes sonorités des matières qui sont le résultat d’une combinaison entre la musique classique coréenne et le jazz.
Abordant une posture droite et disciplinée, ils ont interprété sept titres, au grand plaisir du public. Entre Abyss, un morceau exprimant le sentiment de tristesse ressenti au plus profond du cœur et The other side, un titre marqué par “un rythme complexe au flux naturel”, comme ils le décrivent, les SE:UM ont enchanté leurs nouveaux fans algériens. Pour information, le groupe a fait plusieurs représentations internationales au cours de l’année 2017 et 2018, dont celle du 100e anniversaire de la fondation de l’Azerbaïdjan, au Korean Breath à l’olympiade culturelle de Pyungchang en 2018 et au cours du 40e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques Corée-Soudan. La semaine culturelle se poursuit jusqu’à jeudi au Palais de la culture et à l’ambassade de Corée du Sud, où seront organisés un concours de langue coréenne et K-Pop, et des projections.

Imène AMOKRANE

Categorie(s): culture

Auteur(s): Imène AMOKRANE

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..