Interdiction du port du voile en entreprise : « C’est une atteinte aux libertés individuelles »

Tsa; le Mardi 14 Mars 2017
137344

La Cour de justice de l’union européenne (CJUE) a rendu son avis, ce mardi 14 mars, sur le port de signe religieux en entreprise suite aux cas de deux femmes voilées licenciées par leurs employeurs en France et en Belgique. Abdallah Zekri, président de l’Observatoire national contre l’islamophobie en France, réagit à cette décision.
| LIRE AUSSI : Les entreprises européennes autorisées à interdire le port du voile islamique
La Cour de Justice de l’UE a rendu sa réponse sur le port de signes religieux en entreprise. Elle stipule que les employeurs pourront interdire le port du voile, sous certaines conditions. Quelle est votre réaction ?
C’est une atteinte aux libertés individuelles. Actuellement, il y a un souci à se faire dans la mesure où je constate que lors des élections présidentielles la plupart des candidats mettent cela en avant. Hier, j’ai terminé une lettre ouverte à tous les candidats, que nous allons leur adresser et aussi demander à les rencontrer pour parler des problèmes identitaires et de l’islam. Cette inquiétude je l’ai exprimée personnellement vendredi au ministre de l’Intérieur que j’ai pu rencontrer lors de son déplacement à Nîmes. Je lui ai fait part de mon inquiétude quant aux discours des politiques lors de cette campagne. Même si Sarkozy et Valls n’en font plus partie, leurs discours sont en train d’être repris par d’autres personnes pour essayer d’attirer les voix des racistes de tous bords.
| LIRE AUSSI : En France, les musulmans confrontés à « un contexte islamophobe sans précédent »
L’avis de la CJUE a été rendu suite à deux affaires liées au port du voile en France et en Belgique. Est-ce qu’il s’agit encore d’une mesure discriminatoire à l’encontre des femmes musulmanes ?
Le voile ne trouble pas l’ordre public. Actuellement dans la plupart des entreprises, il y a des accords qui permettent à des femmes de porter le voile et il y a même certaines entreprises qui permettent à des hommes de faire la prière dans leurs locaux, naturellement d’une manière assez discrète. Cet avis est une régression de la liberté de chacun et c’est aussi une atteinte à la laïcité. Je suis inquiet de la tournure que prennent les événements par rapport à la stigmatisation de l’islam et des musulmans.
Cet avis tombe au mauvais moment ?
Oui, ça tombe au mauvais moment. Je ne pense pas que ce qu’il se passe actuellement est fait pour apaiser les tensions. Je pense que cette stigmatisation favorise les extrémismes.

Categorie(s): Entretiens

Auteur(s): Zahra Rahmouni

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..