Ligue 1 : le championnat de toutes les dérives

Tsa; le Vendredi 17 Fevrier 2017
136281

L’année 2017 débute mal pour le championnat et le football algérien en général. Après les scandales provoqués par le MC Alger au Ghana et la JS Kabylie au Liberia, la Ligue 1 est secouée par les graves incidents survenus à la fin du match entre le MO Béjaïa et l’USM Alger, qui ont provoqué une pagaille dans la ville de Yemma Gouraya et une vingtaine de blessés parmi les supporters mobistes, les policiers et les pompiers. Le travail des stadiers est remis à nouveau en cause. « Certains de ces stadiers sont des délinquants. Au lieu d’aider les forces de l’ordre dans l’organisation des matches et la canalisation des supporters, ils recourent à l’intimidation des équipes visiteuses », a dénoncé sur les ondes de la radio nationale le président de la commission de discipline de la LFP, Hamid Haddadj, qui a demandé un complément d’informations sur les incidents de Béjaïa avant de rendre son verdict lors de la séance de lundi prochain.
| LIRE AUSSI : Ligue 1 : joueurs professionnels ou délinquants ?
Outre les écarts disciplinaires des joueurs et les incidents ayant émaillé certaines rencontres, les erreurs d’arbitrage viennent noircir le tableau. Le derby algérois d’hier entre le NA Husseïn Dey et l’USM El-Harrach (victoire du Nasria 3 – 0), a été faussé par le directeur du jeu, M. Halalchi, que le délégué du match, Nacer Baghdadi, n’a pas épargné.
« Le directeur du jeu s’est distingué par son injustice à l’égard du club d’El-Harrach. Les joueurs de l’USMH, des enfants de bonne famille et surtout fair-play, n’ont trouvé rien à dire sauf le mot hogra en pointant du doigt l’arbitre . En deux mots, un rapport accablant et la CFA prendra ses responsabilités. Honte à toi Monsieur le directeur du jeu », a posté Baghdadi, ancien membre du Bureau Fédéral de la FAF, sur son compte Facebook. C’est la première fois qu’un officiel s’attaque directement et officiellement à un arbitre.
D’autres dérives ne sont pas à écarter dans les prochaines journées du championnat où l’enjeu sera encore plus important tant pour la course au titre que pour la lutte pour le maintien. Sans jouer les oiseaux de mauvais augure, le pire est néanmoins à craindre.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Ali Ouezzane

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..