12e édition du Festival du film amazigh : Coup d’envoi le 24 mars à Tizi Ouzou

Elwatan; le Mardi 21 Fevrier 2012
1


La 12e édition du Festival culturel national annuel du film amazigh (FCNAFA), qu’abritera la wilaya de Tizi Ouzou du 24 au 28 mars prochain, sera riche en matière d’activités, à en croire le commissaire de cette manifestation, Si El Hachemi Assad. «Cette année, il y aura beaucoup de nouveautés, notamment avec une bonne moisson de films de qualité, y compris les longs métrages», nous-a-t-il expliqué, tout en précisant aussi que plusieurs journées d’étude avec des professionnels et des amateurs du 7e art seront au menu de cette édition qui connaîtra, selon le même responsable, un éclatement vers les grandes villes de la région comme Azeffoun, Larbaâ Nath Irathene, Azazga, Tizi Rached et Draâ El Mizan, entre autres.

Des tables rondes avec des thématiques diversifiées et des conférences figurent également au menu de ce rendez-vous avec le 7e art. «Cette année, les produits en compétition seront, en plus du chef-lieu de wilaya, projetés même dans les communes de la wilaya de Tizi Ouzou, et ce, afin de toucher le maximum de public», nous a-t-il ajouté.  Notons aussi que, comme chaque année, deux prix seront mis en jeu durant l’édition 2012 du Festival du film amazigh. Il s’agit de l’Olivier d’or et le prix d’encouragement pour les jeunes talents. «Les préparatifs du festival vont bon train pour la réussite de cet événement. Le FCNAFA donne rendez-vous aux cinéphiles algériens et étrangers pour découvrir la diversité culturelle et les expressions cinématographiques amazighes d’Algérie et d’autres pays, ainsi que celles exprimées dans d’autres langues», nous a souligné également M. Assad qui a précisé aussi que tous les pays du Maghreb seront représentés lors de cette manifestation cinématographique qu’abrite, pour la troisième année consécutive, la wilaya de Tizi Ouzou à la faveur de la décision de sédentariser le festival dans cette région.

Rappelons que l’édition 2011 du Festival culturel national annuel du film amazigh s’est déroulée dans la ville d’Azeffoun, wilaya de Tizi Ouzou en guise d’hommage particulier aux grands artistes de cette région, à l’image de Mohamed et Saïd Hilmi, Rouiched, Boudjemaâ El Ankis, Mohamed Fellag. Plusieurs personnalités connues dans le monde du cinéma en Algérie avaient également rehaussé de leur présence cette manifestation, comme Abderahmane Bouguermouh et Belkacem Hadjadj, réalisateurs respectivement de la Colline oubliée et Machahou, deux premiers films en kabyle. Le cinéma corse était aussi l’invité du festival à Azeffoun.

Categorie(s): culture

Auteur(s): Hafid Azzouzi

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..