12e édition du salon international Batimatec : Le secteur de la construction dopé par les capitaux de la relance

Elwatan; le Jeudi 19 Mars 2009
30375

Le Salon international du bâtiment, des matériaux de construction et des travaux publics vient de s’achever avec, à la clé, de nouveaux records de participation d’entreprises algériennes et étrangères, mais également
de visiteurs dont le nombre a allègrement dépassé les 25 000.
Plus de 712 entreprises, parmi lesquelles 280 sociétés étrangères, étaient en effet présentes à cette douzième édition du salon Batimatec, inaugurée vendredi dernier par le ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme, Noureddine Moussa, accompagné de plusieurs hauts cadres de l’Etat et membres du corps diplomatique.
Cette importante manifestation, essentiellement destinée aux professionnels de la construction qui s’est tenue un peu plus tôt que d’habitude en raison de l’élection présidentielle d’avril prochain, a été placée sous le haut patronage du président de la République. Elle avait pour thème générique : «Après le million de logements, cap vers de nouvelles conquêtes».

En dépit du glissement de calendrier, la participation de sociétés étrangères a été encore plus forte que celle de l’édition précédente, avec 84 sociétés turques, 79 françaises, 29 espagnoles, 22 tunisiennes, 13 en provenance de Belgique et 10 d’Egypte. La superficie totale réservée aux expositions a dépassé 25 000 m2. Autant de signes qui confirment l’importance accordée au marché algérien de la construction, dopé par les capitaux faramineux du programme quinquennal de soutien à la croissance économique sur le point de s’achever avec une injection d’environ 120 milliards de dollars. Les programmes de construction de logements et d’équipements publics qui seront lancés au titre du prochain quinquennat promettent d’être encore plus ambitieux, avec un minimum incompressible d’investissement de l’ordre de 150 milliards de dollars. Un chiffre qui ne peut, à l’évidence, laisser indifférentes, en cette période de récession économique mondiale, les entreprises étrangères venues nombreuses, au point d’accaparer, comme c’est le cas des sociétés turques, françaises et égyptiennes, des pavillons entiers (pavillons A et C).

D’importantes retouches organisationnelles ont été apportées à l’agencement spatial du salon, dans le souci d’accueillir dans les meilleures conditions possibles les sociétés étrangères et de faciliter la visite des stands à plus de 25 000 visiteurs recensés par les organisateurs du Batimatec. Le pavillon central, sans aucun doute le plus visité, a ainsi été réservé à la production nationale, regroupant un grand nombre de sociétés de droit algérien : bureaux d’études, organismes de contrôle, instituts de recherche ainsi que les entreprises de production de matériaux de construction et autres produits destinés aux corps d’état secondaires. Les sociétés de distribution et de partenariat international ont, quant à elles, élu domicile dans les pavillons G et U. Les visiteurs, interrogés sur le nouvel agencement du salon et le contenu des expositions, étaient pour la plupart satisfaits de l’organisation de la manifestation et de son contenu qui leur a permis de constater les progrès réalisés par certaines de nos unités économiques en termes de qualité, aussi bien pour les matériaux de construction que pour les outils, les équipements et les nouveaux procédés de construction. Une véritable industrie algérienne des matériaux de construction commence réellement à naître dans le sillage des programmes publics de construction de logements et équipements, de l’avis de nombreux visiteurs.

En dépit d’une faible assistance, les journées techniques organisées en marge du salon ont été particulièrement intéressantes. Les bilans présentés par les directeurs centraux du ministère de l’Habitat et de l’Urbanisme ont été riches en informations. Il en a été de même pour les conférences portant sur le béton prêt à l’emploi, l’utilisation des énergies renouvelables avec l’annonce du lancement d’un programme pilote d’habitat bioclimatique dans plusieurs régions du pays.

Categorie(s): economie

Auteur(s): Nordine Grim

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..