14 bijoutiers et un policer tués : Braquages sanglants à Baghdad

Elwatan; le Mercredi 26 Mai 2010
49537

A Baghdad, la mort rôde à chaque coin de rue : bombes, kamikazes, engins piégés et maintenant
des bandes armées.
Quatorze personnes au moins ont été tuées, hier, par des malfaiteurs qui ont mené une dizaine de braquages contre des bijouteries dans le sud de Baghdad, a indiqué une source du ministère de l’Intérieur et le porte-parole du commandement militaire de Baghdad, Qassem Atta. Selon cette source, la plupart des victimes sont les propriétaires de 11 bijouteries dans la rue Achrine du quartier de Baya. Les malfaiteurs ont abattu les bijoutiers et ont fait exploser les magasins à l'aide de bombes avant de s'enfuir. La capitale irakienne a connu depuis quelques années une recrudescence des braquages de banques et de bijouteries, qui tournent régulièrement au bain de sang. Le bain de sang a été commis par une dizaine d'hommes armés de pistolets équipés de silencieux et de fusils automatiques. Des journalistes de l'AFP sur place ont vu sept corps ensanglantés de propriétaires et celui d'un assaillant, auprès duquel gisait encore une arme de poing muni d'un silencieux de fabrication artisanale.

Far West

Un policier blessé grièvement est décédé alors qu'il était transporté à l'hôpital. La source au ministère de l'Intérieur avait fait état auparavant de 14 morts. Les malfaiteurs ont réussi à déjouer les contrôles stricts imposés aux quartiers et ont débuté leur attaque en lançant des grenades assourdissantes pour créer la panique, selon des témoins sur place et le ministère de l'Intérieur. Certains ont ensuite pénétré dans au moins cinq bijouteries ayant pignon sur la rue Achrine, la plus grande artère du quartier, alors que d'autres affrontaient des membres de la police à l'extérieur, ont ajouté les témoins.

La plupart ont réussi à prendre la fuite. «Les forces de sécurité ont tué un des assaillants et ont trouvé en sa possession un sac d'or et de bijoux», a précisé le porte-parole du commandement militaire de Baghdad, Qassem Atta précisant que le commandant de police en charge de la sécurité du quartier et plusieurs officiers avaient été arrêtés pour être interrogés. Il a ajouté qu'un minibus a également été saisi, contenant des cagoules, un sac de bijoux et une kalachnikov. Une source policière a souligné de son côté que deux malfaiteurs avaient été arrêtés et que «des femmes sont impliquées dans cette attaque ainsi que des fonctionnaires d'Etat», laissant entendre une éventuelle complicité entre les malfaiteurs et des membres des services de sécurité.

«Ces gangs opèrent pour financer Al Qaîda à travers des enlèvements et des braquages pour financer le terrorisme», a poursuivi M. Atta, sans toutefois apporter de preuves de l'implication du réseau dans cette attaque. La capitale irakienne a connu depuis quelques années une recrudescence des braquages de banques et de bijouteries, qui tournent régulièrement au bain de sang. En juillet 2009, huit policiers avaient été tués et près de quatre millions de dollars dérobés dans le quartier de Karrada, à Baghdad. Les autorités avaient fini par récupérer l'argent et quatre personnes avaient été condamnées à mort pour cette affaire. 

Categorie(s): international

Auteur(s): R. I. Agences

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..