150 propriétaires fonciers dénoncent la confiscation de leurs terrains

Elwatan; le Lundi 20 Fevrier 2012
1


Ces palmeraies dégarnies depuis et vouées à la construction, d’une superficie de 73 ha et 81 ares, situées dans la localité de Gara Chemmia, au nord de la RN49, ont fait l’objet d’une protestation des propriétaires, les héritiers de plusieurs familles connues des Mekhadma tels que les Khemgani, Hethat, Bouzidi, Chouina, Youcefi, Chebouaat, Dequenati et Atik. Ces derniers contestent la décision n° 666 du 14/07/2010 concernant l’intégration de la parcelle en question dans les réserves foncières communales. Ils réclament le gel de tout projet de construction avant d’éclaircir quelques points de droit bafoués selon eux par l’APC de Ouargla et l’agence foncière qui ont mal interprété des actes et P.V officiels rédigés en français et traduits sur la volée à l’arabe.

Un différend juridique confronte ces familles à l’administration dont les agissements sont qualifiés «d’usurpation de terrains privés alors que nous sommes les vrais propriétaires depuis plus de 70 ans avec des actes légaux et reconnus par les Domaines», déclare Atik Laâla, porte-parole des familles, qui ajoute que les héritiers exigent une commission d’enquête «sinon, nous irons de protestation en protestation pour défendre nos droits.»                     

Categorie(s): ouargala

Auteur(s): M. A. A.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..