2013 : Les affaires en suspens

Elwatan; le Vendredi 4 Janvier 2013
1


- Stades : Baraki, Douera, Oran et Tizi, premiers servis

L’Algérie sera officiellement candidate pour l’organisation de la coupe d’Afrique des nations de football en 2019. L’information a été confirmée par le président de la Fédération algérienne de football, Mohamed Raouraoua, lors d’un point de presse, tenue samedi dernier, au centre technique national de Sidi Moussa. «Je me suis mis d’accord avec le ministre de la jeunesse et des Sports (M. Mohamed Tahmi, ndlr) pour présenter la candidature de l’Algérie à l’organisation de la CAN-2019», assure t-il. Celle-ci devrait être présentée lors de la prochaine CAN, prévu du 19 janvier au 10 février prochain, en Afrique du Sud. Les responsables algériens misent sur la réception prochaine de quatre nouveaux stades. Même si aucune date n’a été avancée, les travaux des stades de Baraki, Douera, Tizi Ouzou et Oran se poursuivent avec beaucoup de retard, alors qu’ils devaient être réceptionnés en 2013. Deux autres stades devraient être construits à Sétif et Constantine. «On aura dans un avenir proche quatre stades» déclarait le ministre de la Jeunesse et des Sports, Mohamed Tahmi dans l’entretien qu’il avait accordé à El Watan week-end au mois de novembre dernier.       F. B.

 

 

- Pelouse du 5 Juillet : un nouveau gazon mais... pas avant juin

«La pose de la nouvelle pelouse du stade du 5 Juillet ne se fera pas avant le mois de juin prochain.» C’est ce qu’a confirmé le ministre de la Jeunesse et des Sports, Mohamed Tahmi, lors de la visite qu’il a effectuée récemment à Saïda. Pourtant, beaucoup de personnes avaient cru que les travaux allaient être accélérés au lendemain du limogeage du directeur du complexe olympique Mohamed Boudiaf (Alger), Noureddine Belmihoub, et son remplacement par Youcef Kara (à titre d’intérimaire) juste après le match amical Algérie-Bosnie, le 14 novembre dernier, sur un terrain transformé en un véritable marécage. Le remplacement de la pelouse avait été décidé bien avant, précisément en octobre dernier, lors d’une visite effectuée par M. Tahmi dans ce complexe. Toutefois, les travaux ne devraient débuter qu’après la fin de la saison et le déroulement de la finale de la Coupe d’Algérie de football. D’ici là, le MC Alger continuera de recevoir ses adversaires au 5 Juillet, en croisant les doigts à la moindre averse. Plus de cinquante ans après l’indépendance, l’Algérie n’a toujours un stade digne de ce nom, aux normes internationales, malgré les nombreux milliards dépensés.      F. B.

 

 

- Enfants handicapés des ex-internationaux : Tahmi prend le dossier en main

Révélée au grand jour en 2010, l’affaire des anciens joueurs internationaux dont les enfants sont nés handicapés est toujours en stand-by. Les joueurs des années 1979-1990 attendent des réponses et pourquoi pas des réparations aux préjudices subis. L’ancien député à l’APN et ex-journaliste de l’ENTV, Mourad Boutadjine, reconverti en avocat, explique les démarches entreprises depuis qu’il a pris en main le dossier : «Les enfants des anciens joueurs ont subi des analyses au niveau de trois hôpitaux différents. Et les conclusions ne confirment pas si le handicap de ces enfants est dû à la prise des produits dopants par leurs pères. Il faudra faire d’autres analyses, ici en Algérie ou même à l’étranger.»
Les choses semblent évoluer positivement, affirme notre interlocuteur, depuis l’arrivée du nouveau ministre de la Jeunesse et des Sports, Mohamed Tahmi. «J’ai eu deux réunions avec le personnel de son cabinet. Le ministre avait reçu les anciens joueurs avant que je le rencontre et lui expose toutes les étapes de notre action entreprise depuis la prise en main du dossier. Le ministre nous a assurés qu’il s’engage quant à la prise en charge de ces enfants», confirme Boutadjine. De son côté, Mohamed Chaïb, parent de deux enfants handicapés, déclare : «Même si pour l’heure, il n’y a rien, il y a des gens qui nous assurent que le dossier est en bon voie.» Les joueurs concernés par cette affaire sont Kaci Saïd, Chaïb, Menad, Larbès, Tlemçani et l’ex-joueur de l’USMH, Kouci.      F. B.

 

 

- Handball. Objectif : reprise du championnat

Seize mois après l’arrêt du Championnat national de handball seniors messieurs à cause de la nouvelle formule du championnat, la crise est toujours là. L’assemblée générale extraordinaire (AGE) de la Fédération algérienne de handball (FAHB), programmée expéditivement par son président, Djaffar Aït Mouloud, pour le lundi 7 janvier avec pour ordre du jour la révision du système de compétition, à l’insu de son secrétaire général Abdelaziz Aït Dib, a surpris tout le monde. Pour rappel, dès l’annonce de cette AGE, le président du HCEB, Abdeslam Benmaghsoula, avait exigé que l’AGE soit organisée avec la composante de la précédente, c’est-à-dire celle de 2010-2011. Pour l’heure, nul ne peut avancer la liste des membres qui composeront l’AGE qui se tiendra à Staouéli. Le président Aït Mouloud, dont le mandat tire à sa fin, a programmé l’AGE avant l’AGO, et ce, à quelques jours de son voyage avec le sept national qui prendra part au 23e Championnat du monde de handball. Beaucoup de temps a été perdu à cause de faux calculs électoralistes, alors que le niveau du championnat national ne cesse de toucher le fond. La preuve : Salah Bouchekriou compte encore sur le  «vieux» Hicham Boudrali (34 ans) et sur des joueurs issus de la communauté algérienne vivant en France pour composer son team en Espagne...        C. B.

 

 

- COA : la tête de Hanifi en jeu le 9 février

Le conflit du Comité olympique algérien est-il en voie de règlement ? Certains affirment que oui. Au cours de la réunion du bureau exécutif du COA qui s’est tenue hier après-midi et à laquelle huit membres ont assisté,  il a été décidé de fixer la date du déroulement de l’assemblée générale ordinaire (AGO) au 9 février prochain, au siège du COA à Ben Aknoun. Auparavant, les membres du bureau se réuniront le 14 janvier en vue d’approuver les bilans moral et financier. Ainsi donc, on se dirige tout droit vers une assemblée générale extraordinaire (AGEX) qui aura lieu vers la fin du mois de février, comme le stipule la réglementation. Pour rappel, l’affaire avait éclaté en mai 2012 lorsque des membres, sur les quatorze qui composent le bureau exécutif, ont animé une conférence de presse pour dénoncer la gestion du président du COA, le docteur Rachid Hanifi. En novembre dernier, l’AG s’était achevée en queue de poisson puisque le président avait quitté la salle. Les membres de l’assemblée générale avaient alors décidé de programmer une AG extraordinaire pour le 8 décembre, qui ne s’est jamais tenue.            C. B.

Categorie(s): sports

Auteur(s):

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..