24 Heures

Elwatan; le Dimanche 22 Mars 2009
1


Alger-Centre :
Les détritus de retour

Des opérations d’embellissement provisoires ont été menées par l’APC d’Alger-Centre. Il n’est pas rare de trouver des parties de trottoirs rapiécées, des talus devaient être pris en charge, mais il n’en est rien. Un élu de l’APC d’Alger-Centre, désormais mobilisée entièrement pour la campagne électorale, parlait du recrutement de jeunes dans le cadre de cette opération. La mesure obligeant les commerçants à ne sortir les déchets et autres détritus ménagers qu’après 20h n’est plus respectée, même sur les boulevards principaux où l’expérience a été menée. A la rue Didouche Mourad, et surtout à la rue Larbi Ben M’hidi, des amas de détritus jonchent les trottoirs et aucune autorité n’intervient pour rétablir la situation. La mesure louable de l’APC d’Alger-Centre n’a pas eu de suite. A la rue Tanger et dans d’autres ruelles plus en retrait du centre-ville, aucune mesure n’est prise en charge pour y rendre l’hygiène.

Horloges : la panne !

Les horloges ne sont plus prises en charge. Celles fixées sur le minaret de la mosquée de la place des Martyrs ne fonctionnent plus depuis un moment. La panne affecte aussi l’horloge florale de l’avenue Pasteur qui n’en finit pas de subir des arrêts successifs et des opérations de réparation dont l’effet est nul. «Le mécanisme enfoui sous la structure s’est dégradé en raison des actions de jeunes qui s’introduisent dans la chambre transformée en ‘’diki’’ (refuge)», a-t-on expliqué. l’Erma, établissement de wilaya, s’occupe de la maintenance d’une partie de ces horloges mais toutes ne reçoivent pas la même prise en charge. Celle de la place Audin semble la «mieux lotie», puisque ne tombant que rarement en panne et si c’est le cas, elle est rapidement réparée par les équipes itinérantes de l’EPIC. Manque de moyens, laisser-aller : autant de problèmes qui expliquent que les horloges restent souvent en panne. Le peu d’horloges qui reste dans la capitale aurait pu être pris en charge, mais même les autres directions qui sont responsables deces horloges (les affaires religieuses, la poste) ne font pas intervenir les services de l’EPIC Erma. Pourtant, les moyens qu’exige ce genre d’interventions ne sont guère importants.

Categorie(s): alger

Auteur(s):

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..