24 heures

Elwatan; le Jeudi 29 Octobre 2015
1


- Birtouta : Arrestation d’une bande de malfaiteurs

Une bande de trois malfaiteurs  spécialisée dans le trafic de drogue dans le quartier de Sidi M’hamed a été arrêtée récemment dans la commune de Birtouta, a indiqué hier un communiqué de la cellule de communication du groupement territorial de la Gendarmerie  nationale repris par l’APS. Ces malfrats ont été arrêtés au quartier 2160 Logements à Sidi M’hamed en possession 1,5 kg de drogue, après que des informations sont parvenues aux services de la Gendarmerie nationale, selon lesquelles un  groupe d’individus s’adonnait au trafic de drogue à bord d’un véhicule.

L’exploitation de ces informations a permis l’identification des dealers, âgés entre 20 et 40 ans, dont deux étaient des repris de justice. Ils ont été appréhendés en possession de 1,5 kg de drogue dissimulée dans le moteur de leur véhicule. Les agents de la police judiciaire de la Gendarmerie nationale ont récupéré une somme de 600 000 DA, recette de la vente de la drogue. Le procureur de la République près le tribunal de Boufarik (Blida) a ordonné la mise en détention préventive des trois mis en cause, en attendant  leur procès pour «association de malfaiteurs», «détention et trafic de drogue».

- Un repris de justice recherché agressé

Un repris de justice de 25 ans a été agressé près de son domicile dans la commune de Reghaïa par trois individus non identifiés qui lui ont asséné plusieurs coups de couteau, pour ensuite le conduire à bord d’un véhicule vers la cité Chebcheb de la même commune, où ils l’ont roué de coups avec le concours d’un autre groupe de malfaiteurs, avant de s’échapper.

Alertés, les gendarmes de la brigade de Reghaïa et ceux d’une section de sécurité et d’intervention se sont déplacés audit quartier, où ils ont trouvé la personne blessée en état d’ébriété, non loin du lieu du méfait. La victime a été évacuée vers l’hôpital de Rouiba, puis transférée à l’hôpital Selim Z’Mirli d’El Harrach. Après identification, il s’est avéré que ledit repris de justice faisait l’objet d’un mandat d’arrêt délivré par le tribunal de Rouiba pour «détention et commercialisation de stupéfiants» et «port d’armes prohibées» et qu’il est recherché dans plusieurs affaires. Une enquête a été ouverte par la brigade de Réghaïa.

Categorie(s): alger

Auteur(s):

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..