Abdelmalek Sellal en visite de travail à Mostaganem : Vers le lancement d’unités de production de chlore

Elwatan; le Mardi 21 Fevrier 2012
1


Le ministre des Ressources en eau, Abdelmalek Sellal, était avant-hier en visite dans la wilaya de Mostaganem où il a inspecté plusieurs structures relevant de son département. Entamée sur les chapeaux de roues, la visite commence par le projet d’aménagement de l’oued Aïn Sefra qui traverse la ville. Confié à un bureau d’étude algéro-espagnol, l’opération visait le traitement des berges de l’oued sur 15 000 mètres. La durée des travaux est de 8 mois à partir du lancement des travaux. Ensuite, la délégation s’est rendu à la station de pompage de Kharrouba où convergent l’eau potable en provenance de l’unité de dessalement du Cheliff (d’une capacité théorique de 200 000 m3/j) et de la station de traitement des eaux du Gargar. L’eau refoulée à partir de cette station devrait alimenter les villes de Mostaganem et d’Oran.

Au niveau de l’unité de dessalement, située non loin de l’embouchure du Cheliff, le ministre a pu se rendre compte, à travers les déclarations du responsable de la station, que l’unité produisait journellement 150 000 m3 au lieu des 200 000 prévus initialement. Cet écart est expliqué par des problèmes liés au process que les responsables affirment avoir maîtrisé. La délégation s’est ensuite dirigée vers le barrage du Kramis, dans la daïra d’Aâchaâcha. Au niveau de la station située en contrebas de la digue du Kramis, le ministre a fait observer aux responsables qu’une partie du talus menaçait de s’effondrer, les invitant à prendre des dispositions afin que le pire soit évité. Il a en outre donné des instructions afin que l’unité de l’ADE produise son propre hypochlorite de soude, indispensable au traitement de l’eau du barrage, afin de récupérer la saumure (substance récupérée lors du traitement de l’eau de mer).

Le ministre des Ressources en eau a manifesté son intention, lors d’un point de presse organisé en marge de sa visite d’inspection, de lancer des unités de production de chlore. A l’avenir, l’ADE, en partenariat avec les entreprise de dessalement, pourrait fabriquer le chlore. A l’occasion, le ministre a affirmé que la wilaya de Mostaganem aura prochainement sa propre sa propre station d’épuration des eaux usées ; l’appel d’offres devrait être lancé prochainement. Ainsi, environ un milliard de mètres cubes seront récupérées. M. Sellal n’a pas manqué de revenir sur l’opération de gestion de l’eau en Algérie, qu’il qualifie de «réussie». «L’Algérie sera citée comme référence», a souligné le premier responsable du secteur.

Ainsi, lors du congrès international de l’eau, le 12 mars à Marseille, l’expérience de l’Algérie en matière de gestion de l’eau sera sollicitée. Dans le même sillage, le ministre a affirmé que les tarifs de l’eau ne vont pas connaître d’augmentation. Et ce, bien que cette procédure demeure, aux yeux des experts, l’une des mesures permettant d’économiser l’eau. Dans la commune d’Ouled Boughalem, M. Sellal a inspecté le chantier de construction d’un réservoir de 2500 m3 destiné à l’irrigation de plus de 1000 hectares. La délégation s’est ensuite rendue au barrage de Kerrada, dans la commune de Belattar, où sont stockés pas moins de 70 millions de mètres cubes d’eau prélevés dans le Cheliff.

Ce barrage fait partie intégrante du système MAO, d’une capacité globale annuelle de 155 millions de mètres cubes, prélevés grâce au barrage de Beni Ifren sur le Cheliff, dont le débit annuel serait supérieur à 500 millions de mètres cubes. Il a été relevé que le taux de remplissage, malgré les affirmations du chef de projet, étaient bien en deçà des attentes. Un membre de la délégation a confié en aparté qu’il faudrait maintenir le rythme nominal de 800 000 m3/j. Questionné par El Watan le représentant du fournisseur, un technicien libanais, a répondu que les équipements livrés sont «irréprochables».

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Yacine Alim

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..