Agriculture dans la wilaya de Médéa : Un fort potentiel à valoriser

Elwatan; le Mercredi 18 Mars 2009
30368

Lors de sa dernière visite du 22 janvier dernier à Médéa, le ministre de l'Agriculture a présenté les statistiques de la production agricole nationale, faisant ressortir que la wilaya de Médéa occupe la 3e place après Tiaret et Sétif pour la production céréalière et la 4e pour la production laitière.
En effet, la wilaya de Médéa est par excellence une région à vocation agro-pastorale et dispose d'énormes potentialités d'investissement dans ce secteur, avec une superficie agricole totale de l'ordre de 773 541 ha et une superficie agricole utile (SAU) de 337 350 ha. A cela, s'ajoute l'activité pastorale sur une superficie de parcours de plus de 200 000 ha, située dans la zone steppique au sud de la wilaya. De surcroît, le Nord est riche de par une ceinture forestière estimée à 161 885 ha où différentes espèces de plants sont recensées. Aussi, les responsables locaux misent beaucoup sur le développement du secteur agricole qui constitue un segment névralgique pour la promotion de l'économie de la région, car 46% de la population active locale en tire ses revenus.

A ce titre, un programme d'explication et d'orientation du contenu du contrat de performance liée à la nouvelle politique, dite de renouveau agricole, a été élaboré par la Direction des services agricoles (DSA) de la wilaya. Les tournées prévues en ce sens, qui seront encadrées par des vétérinaires, des ingénieurs et des techniciens agricoles, ont pour but de toucher tous les opérateurs de l'agriculture implantés au niveau des 64 communes de la wilaya. A travers ces rencontres, les participants auront à débattre des nouvelles modalités de financement des campagnes agricoles et du planning annuel de production qui tient compte des spécificités de chaque localité. Selon le directeur des services agricoles de la wilaya, Mustapha Benaoui, la carte agricole retenue pour la wilaya de Médéa se repartit sur trois axes principaux, à savoir la filière des céréales sur la bande sud-est-ouest, la production laitière au nord et la production de l'olive et l'huile d'olive au nord-est de la wilaya.

D'autres objectifs ont été inclus à titre expérimental, tels que la production de la pomme de terre et l'arboriculture. S'agissant des objectifs à atteindre pour le plan 2009/2014, les services concernés tablent sur une production céréalière qui doit passer de 1,5 million à 2,5 millions de quintaux et une production laitière qui doit s'accroître de 50 à 139 millions de litres/an. Pour ce faire, le directeur des services agricoles assure que toutes les contraintes seront levées et tous les moyens réunis pour aider et soutenir les efforts entrepris sur le terrain en vue d'améliorer les conditions de travail des agriculteurs et de rentabiliser le produit agricole. Enfin, pour favoriser l'essor de ce secteur, il est nécessaire de dégager d'importants moyens financiers pour accompagner sa modernisation en levant surtout les obstacles bureaucratiques qui entravent les bonnes volontés désireuses de vouloir faire fructifier la terre.

Il faut en outre motiver la main d'œuvre jeune qui doit prendre la relève en mettant un terme aux méthodes archaïques par une mécanisation et une technologie adéquates, afin de rentabiliser la production et faciliter le travail de la terre. Il y a lieu aussi d'œuvrer à valoriser le travail de la terre, en encourageant surtout les jeunes cadres à opter pour ce métier d'avenir.

Categorie(s): actu régions

Auteur(s): A.Teta

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..