Ahmed Zitouni. initiateur du projet «Et si j’étais séropositif» : celui qui n’a pas connu la souffrance ne connaît pas la vie

Elwatan; le Mercredi 4 Decembre 2013
81526


-Qui est Ahmed Zitouni ?

Je suis un jeune algérien de 21 ans, passionné de cinéma et qui aime ce qu’il fait. D’un naturel optimiste, stressé et perfectionniste. Enfant de Bab El Oued, je suis le seul artiste de ma famille. Pour le reste, je repasse cette année le baccalauréat en langues étrangères. Mon rêve de gamin est d’être acteur. Et je crois à l’idée qu’on peut toujours atteindre l’objectif qu’on s’est fixé, quelles que soient les entraves. L’essentiel, c’est de le vouloir réellement.

-Comment a débuté votre parcours artistique ?

A l’âge de 19 ans, Mohammed Chouikh (acteur et réalisateur) m’a donné un petit rôle dans un long-métrage qui n’est pas encore sorti sur les écrans. J’ai ensuite joué dans un petit film législatif (spots de campagne pour les législatives de 2012). J’ai été repéré par l’équipe de «Switchers» grâce à cette publicité. Une expérience qui a permis une double découverte : moi, j’ai découvert ce monde artistique et le public m’a découvert.

-Est-il aisé de combiner entre la vie d’étudiant et celle d’acteur ?

Je n’aime pas ceux qui me disent de faire acteur en parallèle à mes études. Le cinéma pour moi est une passion. Je ne fais pas de la comédie pour l’argent, je ne suis pas un commerçant, je veux aller à fond dans ce métier. J’aimerais bien avoir mon bac et poursuivre mes études, mais cela n’influera pas sur ma passion.

-Comment est née l’idée du spot sur le sida ?

C’est en participant à une rencontre de l’association de protection contre le sida (APCS) que l’idée m’est venue en m’inspirant d’une campagne européenne. Moi et l’équipe, on ne voulait pas faire dans la morale, mais juste de la sensibilisation. A partir de captures d’écran, j’ai commencé à partager des photos sur facebook. Ça avait remporté un tel succès que j’ai voulu tenter l’expérience. J’ai alors contacté le producteur Bilal Aiter (de la boîte de production Mirbi), il a tout de suite accepté l’idée. Le 16 novembre, on a commencé à travailler sans interruption jusqu’au 30. Je tiens à préciser que tout cela est un travail à 100% bénévole.

-Comment s’est fait le choix des personnages publics ? ont-ils adhéré facilement au projet ?

On voulait des personnalités connues, influentes et aimées du public. On est parti avec une liste de 30 personnes, et au bout de 10 jours nous avons eu l’accord de shooting pour 73. Les artistes et sportifs de différents horizons et âges ont rapidement adhéré au projet. Il y en a qui ont été vraiment contentes du rendu. D’ailleurs, on a manqué de temps pour faire tout le montage vidéo. Mais on espère que le projet ne se limitera pas au 1er décembre, date de la célébration de la journée de lutte contre le sida. On veut que ce spot tourne tout le long de l’année sur les télévisions, au moins une fois par semaine. Je tiens à remercier toute l’équipe : Bilel Aiter, Ines Frouhat, Samia Zitouni, Zakari Zemouri, Fayçal Belferoum et Mahmoud Abou Bakr.

-Quels sont vos objectifs futurs ? de quoi rêve Ahmed Zitouni ?

J’aimerais représenter mon pays et donner la meilleure image qui soit dans les festivals internationaux. D’ailleurs, si vous avez remarqué, dans la série «Switchers», on a beaucoup insisté sur la beauté des sites et des personnes. En Algérie, il n’y a pas que du mauvais. Moi qui ai grandi dans une cave à Bab El Oued, je sais que même dans nos bidonvilles il y a du beau, comme dans les rapports humains. L’art naît de la misère. Et celui qui n’a pas connu la souffrance ne connaît pas la vie.

-Un message pour Sami, le séropositif qui souffre de ses rapports avec la société ?

Je lui dirai d’essayer de vivre le plus normalement possible. Je connais une personne qui est séropositive depuis une vingtaine d’années. Elle est mariée et à des enfants et elle vit sa vie très normalement. Il suffit juste de prendre son traitement comme il se doit et accepter sa maladie.
 

Categorie(s): etudiant

Auteur(s): Samir Azzoug

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..