Aïn Lahdjar : R’himet dans l’anonymat

Elwatan; le Jeudi 7 Avril 2011
1


Pour attirer l’attention des autorités locales sur cet état de fait, ces villageois rendent ces dernières destinataires d’une correspondance dans laquelle ils soulèvent de multiples insuffisances et absence d’infrastructures de base, tel qu’un bureau de poste, une école primaire, une maison de jeunes, une salle de soin, etc. En matière de santé, par exemple, les habitants de R’himet sont obligés, en cas d’urgence, d’évacuer leurs malades vers des structures sanitaires des autres régions de la wilaya, qui ne sont pas toujours proches, faut-il l’avouer. Se considérant donc comme étant livrés à eux-mêmes après avoir subi, des années durant, les affres du terrorisme, les citoyens de cette localité déplorent l’absence du moindre espace de distraction pour les jeunes, tels que terrain de sport ou salle de jeu, de moyens de transport pour leurs enfants, scolarisés dans des établissements éducatifs situés au chef-lieu de la commune.

«Pour rejoindre leurs classes, nos enfants se déplacent à pieds sur des kilomètres», regrettent des parents d’élèves, qui font part aussi de leur calvaire en matière d’alimentation en eau potable (AEP).
A ce propos, des élus locaux affirment que cette localité a bénéficié d’un projet, ainsi que d’une opération de rénovation de son réseau d’assainissement.      
 

Categorie(s): bouira

Auteur(s): M. Guergaoui

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..