Alger en bref

Elwatan; le Dimanche 1 Decembre 2013
1


-Mohammadia : retour des gardiens de parking

En dépit de l’opération lancée par les pouvoirs publics, qui consiste à régulariser les gardiens de parking en les regroupant dans des coopératives réglementaires, le phénomène du squat des espaces publics par de nouveaux gardiens autoproclamés propriétaires de la moindre parcelle de trottoir est en passe de prendre des proportions inquiétantes. A Mohammadia, des jeunes ont accaparé tous les espaces attenants au centre commercial Le Printemps et obligent, sous la menace, les automobilistes à s’acquitter des frais de stationnement. «A chaque fois que je stationne devant le centre commercial, je dois m’acquitter de 50 DA d’usage, sinon je risque de voir mon véhicule dégradé», témoigne un habitué du centre commercial. «Il arrive que ces jeunes réclament 100 DA pour une place de stationnement», poursuit-il. Ce qui est déconcertant dans cette situation, c’est la présence quasi permanente des agents de l’ordre.

-Ascenseurs en panne à l’Aadl El Mousalaha

Cela fait plus de six mois que les deux ascenseurs du bâtiment 17 au site AADL El Mousalaha, dans la commune de Bab Ezzouar, ne fonctionnent pas. Une femme, habitant au 8e étage et qui vient de subir une délicate opération chirurgicale, trouve du mal à rentrer chez elle.
«Ma fille ne peut plus monter chez elle, car les ascenseurs sont en panne depuis une éternité et les responsables de l’AADL refusent de répondre à nos doléances», dira le père de cette dame.  Et de poursuivre : «Nous avons interpellé à maintes reprises les gestionnaires de ce site, mais il faut dire que toutes nos  doléances sont restées lettre morte.» Faut-il donc une visite inopinée du ministre de l’Habitat ou du wali d’Alger à ce site, ou précisément cet immeuble, pour que les ascenseurs soient réparés ? Apparemment oui !
 

Categorie(s): alger

Auteur(s):

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..