Algérie poste : L’État plus exigeant

Elwatan; le Lundi 16 Mars 2009
1

Un contrat de performance a été signé hier entre l'Etat et Algérie Poste qui précise «les objectifs à atteindre en matière de perfectionnement des services de la Poste et les moyens de leur réalisation».
La Poste œuvre à valoriser le courrier hybride, le publipostage (diffusion des prospectus), à lancer le e-commerce et le e-logistique à travers la mise en place de plusieurs programmes. La poste aux lettres continuera à croître.
Algérie Poste doit passer du statut de distributeur de courrier et de prestataire de services de guichet à celui d’acteur clé dans le secteur de la logistique et de la distribution. Tel est le message délivré par le ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication, Hamid Bessalah, lors d’un séminaire sur «la contribution des nouveaux services de la poste à l’amélioration de la qualité de la vie des citoyens». Il a reconnu que les programmes de développement ont accordé plus d’attention aux télécommunications qu’aux services de la Poste, car «l’effet est beaucoup plus apprécié entre la mise en service d’un central téléphonique que l’ouverture d’un bureau de poste et d’autre part, la rentabilité d’un investissement de télécommunications est immédiate et mesurable alors que l’investissement postal est d’ordre qualitatif».
Le nombre de comptes CCP est passé de
5 millions en 1999 à plus de 11 millions à fin 2008, et les fonds manipulés dans les bureaux de poste sont passés de 11 000 milliards à plus de 24 000 milliards de dinars.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Kamel Benelkadi

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..