Algérie Télécom : Rétablissement des services internet

Elwatan; le Mercredi 28 Octobre 2015
98875


De nouveau, Algérie Télécom a 425 GB de bande passante internationale disponible. Algérie Télécom s’engage à compenser ses clients pour la période de perturbation qu’a connu son réseau internet, comme déjà annoncé par son PDG, Azouaou Mehmel, lors d’une récente conférence de presse. Une réunion s’est déroulée hier au siège de l’entreprise pour mettre en place un mécanisme qui va automatiquement augmenter de 6 jours les abonnements à internet.

«L’ajustement du trafic et la suppression des politiques de restriction et d’optimisation achevés, la coupure aura duré 6 jours au total, les réparations ont eu lieu en 50 heures depuis samedi minuit. Pour rappel, en 2009, la coupure avait duré 11 jours et les réparations 7 jours», selon Mohamed Habib, directeur général adjoint d’Algérie Télécom. Des sources bien informées au sein de l’entreprise ont estimé les pertes à 600 millions de dinars, soit 100 millions de dinars/jour, auprès de la clientèle résidentielle.

Cette situation a porté un coup dur à l’image de l’opérateur public qui s’est lancé, récemment, dans une vaste opération de modernisation, de mise à niveau et de reconquête de sa clientèle. Pour Mohamed Habib, «il n’y a eu aucune coupure pour le corporate car la priorité leur a été donnée pour l’utilisation des 80 gigas en plus des opérateurs et des institutions».

De son côté, l’Autorité de régulation de la poste et des télécommunications (ARPT), tout en se réjouissant «des développements heureux de cet incident» et saluant «la prouesse réalisée permettant aux usagers de jouir à nouveau de leur connexion internet», a fait remarquer que «nombre d’usagers n’ont pu, malgré une gestion judicieuse des flux disponibles, accéder à internet ou jouir d’une bonne qualité de service».

Il appartient donc à l’opérateur de procéder, ainsi qu’il s’y est engagé du reste, aux dédommagements qui s’imposent à l’égard de ses clients. L’ARPT reste en contact permanent avec Algérie Télécom à l’effet que cet engagement soit effectivement pris en charge. Cette coupure a démontré, selon les observateurs de l’évolution des TIC en Algérie, la forte consommation d’internet dans notre pays. Plusieurs indices le prouvent, dont la hausse des ventes de smartphones et de tablettes.

Toutes les marques se disputent le marché algérien : le sud-coréen Samsung qui résiste bien à la concurrence, Lenovo qui s’est lancé avec 9 terminaux mobiles, la marque américaine YEZZ, sans compter les marques locales (Condor, Iris Sat). Dans le même contexte, il faut savoir que la coupure des 20 gigas en 2009 n’a pas été ressentie comme celle de 2015. Autre indicateur intéressant : hier à 6h, 120 gigas avaient été consommés. Preuve que nous sommes bien face à un phénomène sociétal.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Kamel Benelkadi

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..