Après les premières chutes de neige à Tizi Ouzou : inquiétudes en haute montagne

Elwatan; le Lundi 2 Decembre 2013
81467


Après les premières chutes de neige enregistrées ces derniers jours, les villageois appréhendent l’enclavement de leurs bourgades dans les localités de la haute montagne de la wilaya de Tizi Ouzou. Les citoyens commencent à prendre ainsi leurs dispositions surtout lorsqu’on sait que les services de la météo  annoncent d’autres précipitations pour les prochains jours. «Les citoyens se sont ravitaillés en denrées alimentaires et se sont approvisionnés en gaz butane pour ne pas vivre le calvaire des années précédentes où ils étaient confinés dans leurs villages durant plus d’une semaine», nous a confié un habitant d’Akbil, une commune nichée au pied de la montagne du Djurdjura. Là aussi, les services de la mairie sont sur le pied de guerre pour intervenir en cas de fortes chutes de neige. Non loin de là, la population d’Illiltene, dans la daïra d’Iferhounène, affiche, elle aussi, ses inquiétudes.

Le maire de cette municipalité, M. Azoug, explique que l’APC est mobilisée, comme à chaque hiver, pour ouvrir les route en cas d’obstruction par la poudreuse et d’évacuer surtout les malades vers l’hôpital. «Nous allons prendre nos précautions avant l’arrivée des fortes chutes de neige. Nous avons, d’ailleurs, mobilisé tout le matériel de l’APC, notamment les engins de déneigement pour faire face aux perturbations climatiques annoncées pour les prochains jours», nous a-t-il expliqué avant de rappeler que le glissement de terrain que connait sa commune demeure toujours une menace pour les habitations. «Il n’y a pas, certes, encore de grand charriage d’arbres comme avant, mais la menace est toujours perceptible. Les grandes pluies peuvent provoquer un autre éboulement comme celui de l’année dernière», nous a-t-il ajouté.

Selon le même responsable, les villages de Taghzout et Taouririt Amrous connaissent le problème de coupures d’électricité qui interviennent  chaque soir. «Nous avons saisi les services de Sonelgaz mais rien n’a été fait», nous dira aussi M. Azoug qui précise, par ailleurs, que les pénuries de gaz seront certainement inéluctables pour les citoyens de sa commune qui commencent à se rabattre sur le bois pour se chauffer. «Les services de la wilaya ont prévu l’alimentation tous les villages de notre commune en gaz naturel avant la fin 214, mais, au rythme où vont les procédures de ce projet, rien ne se fera dans les délais annoncés.  D’ailleurs, actuellement, il n’y a même pas d’entreprise choisie pour entamer les travaux», déplore le même maire.

Par ailleurs, dans le versant sud-est de la wilaya de Tizi Ouzou, à Ath Zekki, le premier responsable de l’APC estime que toutes les dispositions nécessaires sont prises pour éviter l’isolement de leurs localités. «Cette année, nous avons remis en l’état une partie du parc roulant de la mairie, notamment le matériel de déneigement pour justement ne pas être pris au dépourvu par la neige», nous a souligné M. Moussaoui, maire d’Ath Zekki, une commune qui a vécu déjà une situation pénible lors de la tempête de neige de février 2012.
Enfin, avec les perturbations climatiques de ces derniers jours,  des villageois ont pris ainsi leurs dispositions dans plusieurs localités comme Ath Yenni, Ouacifs, Iferhounene, Abi Youcef, Aïn El Hammam où l’hiver est souvent rude. 

Categorie(s): tiziouzou

Auteur(s): Hafid Azzouzi

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..