Archives du MALG au niveau du ministère de la Défense : Ould Kablia : «Une partie déclassifiée par Kasdi Merbah»

Elwatan; le Samedi 5 Janvier 2013
1


«En 1965, connaissant l’importance de ces documents, Houari Boumediène avait dit que toutes ces archives allaient remonter au ministère de la Défense nationale», a affirmé M. Ould Kablia dans une conférence organisée par les Douanes algériennes, à l’occasion du cinquantenaire de l’indépendance nationale. Il a révélé que durant la Révolution, les archives du MALG avaient été préservées, par souci de sécurité et de confidentialité, à la base Didouche dans le désert libyen, ajoutant que cette dernière servait comme «base de travail» pour «traiter les documents venant des wilayas et des réseaux du renseignement».

A la veille du cessez-le-feu, et avec les «problèmes» que vivait le Conseil national de la Révolution algérienne (CNRA), Boumediene s’est rendu en Libye, où il a ordonné «l’acheminement de toutes ces archives qui ont été transférées à Oran et, par la suite, au Palais du gouvernement», a-t-il rappelé. M. Ould Kablia a indiqué, en outre, que le défunt Kasdi Merbah, ancien responsable de la Sécurité militaire, avait déclassifié certains documents (de ces archives) en les mettant à la disposition du Centre national des archives. Le président de l’Association des anciens du MALG a indiqué, par ailleurs, avoir demandé au ministère de la Défense nationale d’examiner et d’analyser ces archives, notamment celles ayant trait aux différentes étapes de la guerre de Libération nationale, soulignant que tout ce qui est confidentiel doit être épargné de cette opération.         
 

Categorie(s): actualité

Auteur(s): APS

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..