Baghlia : Portes ouvertes sur l’emploi

Elwatan; le Mardi 17 Mars 2009
1

L’Ansej, l’Angem et la Cnac ont organisé à Baghlia une journée d’information sur leurs différents dispositifs d’ aide aux jeunes chômeurs prétendant aux crédits afin de lancer leurs propres entreprises.
La daïra de Baghlia, a été choisie comme première escale d’un long périple qui touchera toutes les daïras de la wilaya. Les directeurs desdits organismes ont axé leurs interventions sur les mécanismes qui permettent aux prétendants au soutien de l’Etat, d’arriver au but fixé. Il est à signaler que les catégories de demandeurs d’emplois ciblées, sont les jeunes diplômés de l’enseignement supérieur, les techniciens supérieurs issus des établissements nationaux de formation professionnelle, les jeunes sortant de l’enseignement secondaire de l’éducation nationale, des centres de formation professionnelle, ceux ayant suivi un stage d’apprentissage et enfin, les jeunes sans formation ni qualification.

Le mécanisme d’insertion, lui, compte trois types de contrats d’insertion que sont le contrat d’insertion des diplômés (CID), le contrat d’insertion professionnelle (CIP) et enfin le contrat de formation et d’insertion (CFI). Le plafond des crédits accordés est de 40 millions de centimes pour l’Angem, 500 millions de centimes pour la Cnac et 1 milliard de centimes pour l’Ansej. Questionné par nos soins sur la durée que nécessitera l’opération depuis le dépôt du dossier jusqu’à l’acquisition du crédit en question, le directeur de l’Ansej nous dira que celle-ci ne dépassera pas les deux mois. Les postulants aux crédits doivent introduire leur demande auprès de l’une des trois institutions sus-citées. La priorité, est-il précisé, est accordée aux projets à promouvoir devant générer un nombre important d’emplois.

Quant à l’apport personnel du demandeur du crédit, il est insignifiant si l’on croit les directeurs des institutions sus-citées.
Prenant la parole, le directeur de la petite et moyenne entreprise et de l’artisanat (PMEA), M. Hamadi, réconfortera les présents sur la disponibilité qui va crescendo desdites institutions pour prêter main forte aux demandeurs de crédits.
Les différents dispositifs proposés par les trois organismes (Ansej, Cnac et Angem) varient en termes de montant de crédit, de population cible et d'objectif social visé par l'Etat, mais fonctionnent tous selon le même type d’organisation. Ils comportent un accompagnement de l'entrepreneur, un prêt à taux bonifié et des exonérations fiscales, notamment en faveur du créateur d'entreprise.


Categorie(s): actu kabylie

Auteur(s): Hocine Amrouni

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..