Baghlia : Une daïra sans Protection civile

Elwatan; le Lundi 11 Avril 2011
1


«Dans le monde entier, c’est à la protection civile que l’on fait appel au moindre incendie, incident ou accident, de la route ou domestique. Au moindre pépin de santé, ce sont fréquemment aussi les éléments de la protection civile qui se présentent en premier. A Baghlia, plaisante un habitant de cette localité, «un blessé ou tout autre malade ayant un malaise sur la voie publique, a tout son temps pour… succomber». L’unité de la protection civile la plus proche de Baghlia est celle de Dellys, soit une distance de 15 kilomètres. Il faut dire que le drame de la mort d’une fillette, en octobre 2010, survenue dans un incendie au domicile de ses parents en raison de l’absence de secours immédiats, hante aujourd’hui encore l’esprit de la population dans la région.                        
 

Categorie(s): boumerdes

Auteur(s): S. Brahimi

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..