Baisse alarmante du niveau scolaire à Khenchela : Un plan pédagogique pour sauver la situation

Elwatan; le Jeudi 29 Octobre 2015
98909


Trois ateliers ont marqué la rencontre, animés par des chefs d’établissements, des inspecteurs de l’éducation et des inspecteurs de l’orientation scolaire et professionnelle.

Ces derniers ont estimé à l’unanimité que tous les résultats des questionnaires d’évaluation initiés au début de cette année sur les cycles primaire, moyen et secondaire, confirment la baisse du niveau scolaire dans la wilaya.

«Ce qui signifie que les résultats des examens de cette année aussi risquent de rester inchangés, sauf si on met en place rapidement un plan pédagogique pour sauver la situation», a indiqué Kadri Moubarak, directeur de l’Education.

Le même responsable a appelé les cadres de l’éducation à l’adoption d’un plan pédagogique réaliste et réalisable, qui implique l’élève, l’enseignant, le chef d’établissement, les inspecteurs et les parents.

Le directeur de l’éducation a demandé aux participants d’essayer de répondre aux questions les plus importantes  lors de la rédaction des recommandations finales, parmi lesquelles : quelles sont les causes du niveau insuffisant des élèves et où se situe le hiatus dans le non suivi des cours ? La faute à l’élève lui-même ? A l’enseignant ? A la famille? Une des questions qui est revenue à plusieurs reprises dans les ateliers : qu’est-ce qui se passe exactement au sein de la classe considérée comme étant «l’unité de production » ? Le directeur de l’éducation a mis en garde les cadres du secteur à propos des statistiques et de la langue des chiffres qui ne reflètent pas la réalité et qui sont loin de tout expliquer.

«Elles ne doivent plus être les seules données à prendre en compte comme par le passé», a-t-il indiqué. Il a proposé la création d’une fiche pédagogique pour chaque élève et au niveau des 3 cycles de la scolarité.

Une fiche dont une copie sera déposée à la direction de l’éducation via le réseau Intranet et qui contiendra toutes les notes et remarques tant sur les progrès que les insuffisances pédagogiques de l’élève qui seront prises en charge en temps réel par l’enseignant concerné, avec le concours éventuel du chef d’établissement, voire de l’inspecteur pédagogique. Autre volet important mis en exergue par les participants à cette rencontre, et pour lequel il y a consensus : il ne peut y avoir amélioration des résultats scolaires des élèves sans l’implication de leurs parents.

Ce qui a amené le directeur de l’éducation de la wilaya à exhorter les chefs d’établissement à convoquer les parents des élèves en difficulté, chaque fois que cela est nécessaire, à améliorer les conditions d’accueil des parents et à leur tenir un langage de vérité sur les résultats scolaires et le comportement de leurs enfants, afin qu’ils s’impliquent dans la dynamique d’amélioration du «rendement» scolaire des élèves.

A l’issue de ce séminaire de trois jours, Kadri Moubarek a donné rendez-vous dans deux mois aux participants afin de faire un point de situation complet sur les décisions prises et le suivi de leur application sur le terrain, au niveau de chaque établissement scolaire, de chaque classe et de chaque élève. Serait-ce le début d’une ère nouvelle dans le secteur de l’éducation à Khenchela ? Cette wilaya en a tant besoin.

Categorie(s): actu est

Auteur(s): Mohamed Taïbi

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..