Barika : Des enseignants dans le désarroi

Elwatan; le Mercredi 26 Mai 2010
1

Des enseignants de la commune de Barika, au nombre de 140, bénéficiant de logements de fonction depuis les années 1970, n'ont pu obtenir la cession de ces logements gérés par la commune.
Maintes requêtes et dossiers ont été introduits par les locataires pour bénéficier de ladite cession, régie par les textes promulgués en 1985, mais l'APC de Barika n'y a donné aucune suite, sans jamais notifier par écrit les raisons de ce refus, d'autant plus que les autres communes dépendant de la daïra de Barika ont cédé les logements aux enseignants qui les occupaient. Aujourd'hui, l'APC invoque le décret n° 03-269 du 7 juillet 2003, relatif à la cession de logements OPGI, qui stipule dans le paragraphe 2 de l'article premier que «les biens immobiliers appartenant aux collectivités locales ne sont pas régis par les dispositions du présent décret et feront l'objet d'un texte ultérieur».

A cet argument, les enseignants répondent que l'article 18 du même décret précise que ces dispositions prennent fin le 31 décembre 2007, de même que les textes de 1985 ne sont pas abrogés, et donc sont toujours en vigueur. Cette situation qui perdure a des effets négatifs sur les occupants de ces logements à plus d'un titre, comme l'impossibilité, entre autres, d'apporter des modifications dans la construction pour pallier les besoins en espace des enfants qui ont grandi. En outre, rien n'est fait en matière de maintenance par les services communaux alors que ces logements sont détériorés.

A titre d'exemple, la dalle risque de s'écrouler à cause d'un problème d'étanchéité. Et pourtant les loyers sont régulièrement payés. Il faut préciser également que ces logements se trouvent hors de l'enceinte des écoles et ne posent aucun problème juridique pour la cession. Vu que la majorité des occupants est concernée par la retraire et ne possède aucun logement de rechange, ces enseignants font appel aux autorités locales et centrales pour trouver une solution à ce problème qui n'a que trop duré.

Categorie(s): batna

Auteur(s): a. dib

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..