Beaucoup de familles «galèrent» pour leur PC

Elwatan; le Mardi 8 Janvier 2008
1

Deux ans après son lancement, en grandes pompes, par le ministère de la poste et des technologies de l’information et de la communication, l’opération Ousratic présente des signes d’essoufflement.
De nombreuses difficultés ont surgi sur le terrain pour la concrétisation de cet ambitieux projet visant, rappelons-le, à doter de micro-ordinateurs six millions de ménages en 2010. Des dossiers complets, remplissant toutes les conditions requises et qui ont été déposés depuis des mois auprès de fournisseurs agréés à Constantine, se sont retrouvés ballottés entre ces derniers et les banques. Des citoyens déplorent, déclarant : «On nous a pourtant assuré que le traitement des dossiers se fera en huit jours seulement. Mais, après des mois d’attente, on nous a contacté pour nous demander de retirer nos dossiers à cause du refus des banques de débloquer les crédits».
Et d’ajouter : «Le fournisseur, qui a expliqué que toutes ses tentatives ont échoué auprès des banques, nous a demandé de prendre en charge nous-même nos dossiers. Nous nous sommes rendus donc à plusieurs banques, mais là,
on nous a déclaré que c’était au fournisseur
de déposer les dossiers. La banque décidera ensuite, après traitement des demandes,
de l’octroi ou non du crédit». Certains demandeurs, par ailleurs, ont vu leurs dossiers rejetés pour la simple raison qu’ils étaient retraités et âgés de plus de 62 ans.
« On nous a exigé une décision de la caisse nationale de retraite, mais lorsqu’on s’est rendu au point de vente pour déposer nos dossiers,
ils les ont refusés», relate un retraité.

Categorie(s): constantine

Auteur(s): F. Raoui

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..