Beaucoup de projets prennent du plomb dans l’aile à Saïda : Sellal pique une colère et prend des sanctions

Elwatan; le Mercredi 2 Janvier 2013
73270


Le Premier ministre Abdelmalek Sellal, accompagné d’une importante  délégation de six ministres (Benaïssa Rachid, ministre de l’Agriculture, Abdelaziz Ziari, ministre de la Santé, Hocine Nacib, ministre des Ressources en eau, Mohamed Tahmi, ministre de la Jeunesse et des Sports, Daho Ould Kablia, ministre de l’Intérieur et Amar Ghoul, ministre des Travaux publics) ont visité ce dimanche les projets en cours dans la wilaya et d’autres nécessitant un apport financier.

Au cours de la journée de visite d’inspection et de travail, la délégation a constaté de visu les six sites programmés relevant des domaines de l’agriculture, des travaux publics, de l’habitat et de la santé. Sellal, déçu par le retard enregistré par les diverses réalisations, a exprimé son mécontentement, toutefois avec un certain euphémisme : «L’Etat vous a donné de l’argent et il y a un retard dans la construction de 12 000 logements sociaux, il y a beaucoup d’insuffisances à l’hôpital Ahmed Medeghri, c’est un problème de gestion. Il y a eu, en 2006, l’inscription de 3 hôpitaux de 60 lits chacun et aucun n’a été réalisé. Saïda que j’ai connue n’est pas celle-là !» Lui emboitant le pas, le ministre de la Jeunesse et des Sports fait le constat  de son secteur : «Sur 90 projets, seuls 5 ont été réalisés.»

Une commission de contrôle a séjourné bien avant l’arrivée de la délégation et a dressé un tableau peu reluisant de la situation de divers secteurs.Ainsi, l’on a appris que le directeur de la santé publique, le directeur de l’hôpital et son économe ont été relevés de leurs fonctions pour un problème de gestion, d’autres secteurs sont dans le collimateur et risquent les mêmes sanctions.
Pour ce qui est du programme additionnel décidé durant la visite, on peut noter le réaménagement de l’oued Saïda permettant de sécuriser trois communes contre les inondations avec un coût estimé à 5 milliards de dinars. En ce qui concerne les travaux publics, il y a eu l’étude et la réalisation d’une trémie et d’un parking sur l’oued  Oukrif avec un coût global de 2 000 000 000 de DA, et enfin, il est aussi prévu la réhabilitation de la voierie et divers aménagements urbains de l’ordre de 80 milliards de cts.                        

Categorie(s): actu ouest

Auteur(s): Sid Ahmed

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..