Bouteflika appelle à rompre avec le modèle de construction de "cités dortoirs"

Elwatan; le Jeudi 3 Janvier 2013
1


Dans un message adressé aux participants à la cérémonie de remise du  Prix national d'architecture et d'urbanisme, M. Bouteflika a estimé que malgré  "les moyens financiers considérables" consacrés par l'Etat au bien-être social,  "la construction de logements s'est souvent limitée à l'aspect quantitatif, une approche qui a donné lieu à l'émergence de cités dortoirs qui n'ont fait  qu'élargir les disparités et renforcer les sentiments de frustration et de marginalisation  sociales". 

Pour le président de la République "la grande pression et l'urgence  en raison de la demande toujours croissante en matière de logements, ne saurait  nous empêcher d'aboutir au modèle d'habitation auquel nous avons toujours aspiré  dans le respect des principes de l'architecture traditionnelle et des normes  techniques de modernité".  "Alors que nous consacrons des moyens financiers considérables au  développement du bien-être social, il est important qu'à tous les niveaux, les acteurs concernés, parmi lesquels les architectes et les urbanistes jouent un  rôle déterminant en se mobilisant pour assurer le meilleur impact à ces efforts",  insiste le Chef de l'Etat.

A cet effet, il recommande "la refondation du cadre légal régissant  les opérations d'urbanisme et de construction", soulignant que "l'heure est  à la créativité, à l'innovation et à la planification à toutes les échelles".  "Nous exhortons dans ce but les architectes et les urbanistes à trouver les remèdes pour panser les plaies des cités de logements conçues dans l'urgence"  et à "inventer de nouveaux modèles d'habitats en réutilisant avec intelligence  les architectures et formes urbaines qui assurent la symbiose entre le passé  et la modernité en s'inspirant de nos traditions que nous voulons préserver et valoriser", poursuit le Chef de l'Etat. 

Il s'agit donc de "revisiter" dans une perspective globale, les dispositifs  qui encadrent et organisent le développement et la gestion du cadre urbain de  les conformer aux exigences de qualité, recommande-t-il.

"Aujourd'hui, la ville algérienne doit faire face à des contraintes multiples et inédites, tels l'étalement urbain, la littoralisation, l'évolution des modes de vie, la nécessaire réhabilitation du patrimoine ancien et notamment, le respect des impératifs environnementaux", insiste M. Bouteflika.

Le président de la République insiste encore sur "le rôle fondamental à jouer par les architectes et les urbanistes dans les changements que nous voulons promouvoir".

Pour le Chef de l'Etat "l'attribution du Prix national d'architecture et d'urbanisme est l'occasion de réaffirmer l'intérêt du gouvernement pour la promotion de ces deux modes de production du cadre bâti". "L'urgence est, sans doute, venue d'accorder à l'architecture et à l'urbanisme  l'attention qu'ils méritent pour le rôle qu"ils ont à jouer pour redonner à notre pays un visage digne de son passé et capable de susciter la fierté de  nos générations présentes et futures", indique M.Bouteflika.

Pour le président de la République, cette cérémonie est une occasion "de définir les conditions permettant la libération des capacités créatrices  des architectes et d'esquisser les perspectives de promotion de la qualité de  la production architecturale".

Categorie(s): actualité

Auteur(s): El Watan avec APS

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..