Cadre de vie : l’environnement se dégrade dans les quartiers

Elwatan; le Jeudi 3 Janvier 2013
73310

Les habitants de ces quartiers ont eu du mal à se faire entendre pour la prise en charge de leurs multiples préoccupations.
La situation dans laquelle ont été confinés certains quartiers populaires de la ville de Sidi Bel Abbès devrait, à l’évidence, figurer parmi les priorités de la nouvelle assemblée populaire communale. Se sentant quelque peu oubliés, les habitants de ces quartiers ont eu, jusqu’alors, du mal à se faire entendre pour la prise en charge de leurs multiples préoccupations, des préoccupations pressantes qui ont été pourtant exprimées, à maintes reprises, par le passé, mais restées sans écho. Au nombre de celles-ci, figure, en premier lieu, l’insuffisance, voire l’absence de l’éclairage public.

Cette contrainte, faut-il le souligner, est d’autant plus pesante pour les citoyens et leurs enfants, qu’elle devient particulièrement plus alarmante pendant la période hivernale où les journées ont tendance à s’obscurcir tôt, à la faveur de la nuit tombante. Il est facile d’imaginer, en pareille circonstance, les craintes fortement ressenties par les citoyens qui appréhendent, non sans inquiétude, les risques imprévisibles pouvant découler éventuellement d’une telle situation (vols, agressions, cambriolages, etc.). L’autre préoccupation majeure et non moins incommodante pour les habitants desdits quartiers est illustrée par l’état de dégradation prononcée qui affecte bon nombre de chaussées, routes et ruelles qui, pendant la saison des pluies, se transforment pratiquement en de véritables patinoires.

Parsemées bien souvent d’innombrables trous, nids de poule et autres crevasses embarrassantes, ces venelles offrent plutôt l’image désolante de pistes que les usagers se résignent à emprunter contre leur gré. Ce niveau de détérioration, qui remonte, dans certains cas, à quelques années déjà, rend évidemment impérative l’élaboration d’un diagnostic évaluatif devant toucher l’ensemble des sites affectés, assorti d’un programme de remise en état graduelle des lieux.

Cependant, cette mesure salutaire, qu’appellent naturellement, de tous leurs vœux, les habitants des quartiers précités, ne saurait se passer d’une disposition non moins fiable qui consiste à mettre en place un dispositif permanent qui aura exclusivement pour tâche l’entretien et la maintenance préventive du réseau routier urbain. Cela étant, le volet relatif à l’environnement et l’hygiène publique n’est pas en reste, dans la mesure où les habitants de bon nombre de quartiers et cités d’habitation, notamment ceux situés dans les zones périphériques de l’agglomération de Sidi Bel Abbès, sont en quête d’une réelle amélioration de leur cadre de vie.

Sur ce plan, l’accent devrait être mis, tout d’abord, sur le renforcement du dispositif de collecte et de ramassage des ordures ménagères et son déploiement équilibré au niveau des différents sites urbains. Un plan de gestion des déchets s’appuyant précisément sur une utilisation intelligente des moyens de collecte serait également le bienvenu pour une amélioration conséquente de l’environnement dans son ensemble.                 

Categorie(s): bel abes

Auteur(s): M. Habchi

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..