Caillassage du bus des Verts : Nouvelles accusations contre Zaher

Elwatan; le Samedi 9 Avril 2011
1


Amar Fouad explique qu’il faisait partie des supporters qui  devaient attaquer la sélection algérienne. L’accord, a-t-il dit, a été conclu à la suite d’un appel téléphonique du bureau de Zaher. Plusieurs rencontres ont eu lieu par la suite dans une société appartenant à un haut dirigeant derrière le club El Ahly de la ville de Nassr «pour planifier l’attaque du bus transportant la délégation algérienne» en vue de déstabiliser les joueurs avant  le déroulement du match. Le mariage célébré à l’hôtel de l’aéroport Movenpick, réservé à l’équipe algérienne, la veille du match, était en fait celui d’un dirigeant des «ultras». La réservation a été faite par la Fédération égyptienne et Samir Zaher.
Amar Fouad a demandé au Conseil supérieur des forces armées et au Premier ministre, Isam Charif, de consulter les registres de l’hôtel pour retrouver les noms des personnalités qui se trouvaient ce jour-là à l’hôtel et rechercher les noms des supporters qui ont été arrêtés après l’attaque du bus de la sélection  algérienne. Il s’agit, pour la plupart, de dirigeants de ligues avec lesquels un accord a été conclu à cet effet, précise-t-il encore.


Le supporter d’Al Ahly adresse, à travers son témoignage, un message au président du Conseil des ministres et au Conseil militaire se déclarant prêt à dévoiler, dans le cadre d’une enquête, davantage de vérité en vue de contribuer à l’assainissement du milieu footballistique et sportif. Amar Fouad a indiqué en outre qu’il n’y a pas eu d’attaque contre les Egyptiens au Soudan, affirmant qu’il s’agissait d’un «plan alternatif» dans  le cas où la sélection égyptienne serait éliminée de la Coupe du monde.         Il a en outre accusé le membre démissionnaire de la Fédération égyptienne, Aymen Younes, d’être l’un des planificateurs des «incidents» au Soudan, ajoutant que plusieurs supporters ont reçu des menaces d’interdiction de rentrer en Egypte s’ils ne faisaient pas les mêmes déclarations. A signaler que l’ancien responsable des relations à la Fédération égyptienne,  Hamada Chadi, avait accusé Zaher lors d’une émission sur la chaîne «Moderne sport» d’avoir orchestré l’attaque du bus de la sélection algérienne.

Categorie(s): sports

Auteur(s): APS

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..