Cancer de la rétine : Vers la prise en charge au CHU Mustapha

Elwatan; le Mercredi 18 Mars 2009
1

Le rétinoblastome (cancer de la rétine) va être bientôt pris en charge en Algérie.

Le choix semble porté sur l'hôpital Mustapha Bacha, à Alger, pour la création d'une unité de cancérologie oculaire. Dans ce cadre, «il y a un projet pour l'acquisition d'un laser diode», confirme le directeur de l'hôpital, M. Dahar. Non complet, le traitement de cette pathologie se fait à raison de «trois quarts seulement en Algérie». Reste «le traitement conservatoire» pour lequel les malades sont souvent envoyés à l'étranger pour un complément de soins, selon le professeur Aîlam. Le service d'ophtalmologie du CHU Mustapha vient par ailleurs d'être équipé d'un OCT (optical coherence tomography), une technique d'imagerie très performante qui permet de visualiser la rétine en profondeur avec une résolution de quelques dizaines de microns. Sa finesse permet de détecter les faibles variations de réflectivité qui caractérisent les différentes couches de la rétine au fond de l'œil. Un laser diode est un composant optoélectronique à base de matériaux semi-conducteurs. L'OCT a révolutionné l'ophtalmologie en permettant de voir «la coupe histologique de la rétine», explique le professeur Ghemri. De cette façon, atteste-t-elle, «cette technique nous permet de dépister certaines maladies, telles les pathologies de la macula, de la papille et même le glaucome».

Le coût de cet équipement est de 994 millions de centimes. «Au service d'ophtalmo-pédiatrie de l'hôpital Mustapha qui compte 27 lits, on opère jusqu'à 10 malades atteints soit de cataractes congénitales ou de glaucome congénital», affirme le professeur Ghemri, qui précise que «le glaucome congénital est dû aux mariages consanguins».
Le docteur Berkat a appelé, pour sa part, les diabétiques à se rapprocher de l'hôpital pour éviter d'être opérés à un âge avancé. Le docteur Djebour, intervenant sur la microchirurgie de la rétine, souligne : «Mon service ne souffre pas de problème d'attente, nous travaillons dans la continuité et c'est très important», surtout depuis qu’il est équipé d'un laser Ximer pour le traitement des myopies moyennes. Avec l'utilisation de cette technique, «le malade n'a pas besoin d'être hospitalisé, le résultat est immédiat», précise-t-il. 150 malades ont été examinés par le biais de cette technique. Pour ce qui est du décollement de la rétine, le docteur Benhamada affirme que dans le service qu'elle dirige, on opère pratiquement 10 patients par semaine. 790 malades ont été opérés pour cette pathologie en 2008.

Cela étant, pour M. Dahar, le service d’ophtalmologie de son hôpital «est le plus grand à l'échelle nationale en termes de qualité et de quantité d’équipements». Un investissement de 31 milliards de centimes a été effectué pour l'équipement de ce service. Ce dernier dispose de 129 lits et de 7 salles d’opération. Au total, 63 524 consultations ont été effectuées dans ce service en 2008.
Plus en détail, il s'agit de 19 893 explorations avec des activités chirurgicales, 12 836 opérations chirurgicales, dont 1194 opérations délicates comme sur le décollement de la rétine.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Rabah Beldjena

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..