Centre d’Alger : L’informel subsiste encore

Elwatan; le Mercredi 28 Octobre 2015
1


Si les autorités de la capitale ont décidé de sévir en procédant au démantèlement du méga marché anarchique de Boumaâti, à El Harrach, au centre de la capitale, par contre, l’on assiste à un retour plus prononcé de l’informel. Au marché Clauzel, à titre d’exemple, la placette est quasiment occupée par les vendeurs à la sauvette. Parfois, l’anarchie déborde et atteint les limites de la place Mauretania. Le même scénario est également à relever au marché Meissonnier, où des dizaines de commerçants anarchiques étalent leur marchandise le long de la chaussée. Le passage de temps en temps des policiers permet de dissuader les jeunes commerçants, qui ne tardent toutefois pas à revenir.

Lorsque les autorités publiques avaient décidé d’éradiquer définitivement certains points noirs du commerce informel à Alger, l’on ne s’attendait pas au retour des commerçants en raison de la fermeté affichée par les services de sécurité. Hélas, après quelques mois, le relâchement est tel que l’on craint qu’à terme les quelques bazars éradiqués se rédéploient à nouveau, au grand dam des citoyens qui subissent les cris, l’insalubrité et le manque d’hygiène causés par cette situation anormale.  
 

Categorie(s): alger

Auteur(s): D. G.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..