Cette commune de Mila toujours sans gaz de ville

Elwatan; le Dimanche 6 Janvier 2008
1

Des centaines de citoyens de la commune et chef-lieu de daïra de Bouhatem, à 50 km au sud de Mila, ont bloqué, tôt hier dès 6h30, la RN 100 reliant Ferdjioua à Chelghoum Laïd.

Constantine.
De notre bureau

Les manifestants ont investi le centre-ville, par où transite cet axe routier stratégique, en le fermant à la circulation à l'aide de pneus brûlés et de blocs de pierres, en signe de protestation contre le fait que leur localité ne soit pas raccordée au réseau de gaz de ville, apprend-on d'une source crédible. Les tentatives des autorités locales, présentes sur les lieux, à savoir le chef de daïra, des élus, des éléments de la Gendarmerie nationale et le représentant de la direction des mines et de l'industrie (DMI), visant à inciter les manifestants à rouvrir la route, n'auront aucun effet sur ces derniers qui exigent, à croire certaines affirmations, des garanties et des engagements responsables quant à la satisfaction de leur revendication. «Le chef-lieu de commune est plongé dans un blocus total, car les émeutiers ont pris soin de bloquer toutes les pistes et les accès y menant», raconte un témoin oculaire.
Un transporteur privé confirme de son côté que «Bouhatem s'apparente à une ville morte, étant plongée dans un isolement pesant de longues heures durant. Si bien que la route a été soigneusement fermée aux usagers sur au moins 3 km de part et d'autre de la RN 100».
Des échos en provenance de cette commune assiégée font état d'une «attaque à coups de pierres contre un J9, qui aurait tenté de franchir la zone encerclée». Cette énième montée au créneau de la population a causé de sérieux désagréments aux transporteurs et aux automobilistes immobilisés à Ferdjioua et Chelghoum Laïd.
Des dizaines de voyageurs, en provenance ou en partance vers ces deux villes, ont dû effectuer un long détour via El Eulma (Sétif) pour rallier leurs destinations respectives, indique-t-on d'autre part. A noter que la route n'a été rouverte que vers 15h, après que les pouvoirs publics eurent convaincu les manifestants que le projet du gaz naturel, déjà inscrit, sera concrétisé au cours de l'année 2009.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Mahmoud Boumelih

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..