Chiffres de la criminalité enregistrés par la gendarmerie : Oran et Tlemcen en tête

Elwatan; le Mardi 27 Octobre 2015
1


Selon le bilan des activités de la police judiciaire de la gendarmerie des wilayas de l’ouest (2ème CRGN), rendu public, hier, par le service de communication du commandement de la gendarmerie nationale, la wilaya d’Oran a enregistré, durant cette période, 15 homicides volontaires. Selon la même source, les enquêtes ont déterminé que la majorité des cas d’homicides perpétrés sont liés aux querelles, rixes et vengeances dans un premier degré, et aux problèmes familiaux et à l’héritage dans un second degré. Il a été relevé d’autres cas d’homicides associés à d’autres délits (agression, vol et cambriolage).

Pour la région ouest, 73 cas de crimes de sang ont été enregistrés. Oran et Tlemcen affichent le taux le plus élevé des cas d’homicides avec 15 cas chacune, suivies de la wilaya de Mascara (12 cas), Tiaret (10) et Mostaganem (9).

La criminalité urbaine et suburbaine est en train de battre tous les records.

Cette violence va de la simple bagarre aux rixes à l’arme blanche et armes à feu en passant par les vols avec agression, les cambriolages et, enfin, les meurtres. Aujourd’hui, pour un simple malentendu, les choses peuvent dégénérer en un rien de temps pour finir par un acte irréparable. La déperdition scolaire, la misère et l’oisiveté ne sont pas les seules causes de ce nouveau fléau.

Il y a d’autres raisons beaucoup plus profondes qui sont à l’origine de la criminalité. Des conditions sociales comme le logement, le revenu familial et l’éducation marquent profondément les enfants et les jeunes. Il a été démontré que des améliorations à ces conditions sociales peuvent ouvrir de nouvelles perspectives aux jeunes qui, sans cela, risquent de se retrouver derrière les barreaux.  

Categorie(s): actu ouest

Auteur(s): Zekri S.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..