Comment remédier à la désorganisation de la santé ?

Elwatan; le Jeudi 22 Octobre 2015
1


L’annonce a été faite par le wali de Chlef lors de la réunion de l’exécutif consacrée, avant-hier, au secteur de la santé, en présence des gestionnaires des établissements de soins et des responsables des associations activant dans le domaine.

Pour ce faire, il a fixé un délai d’un mois pour mettre en place la nouvelle organisation qui doit se faire, selon lui, sur la base des propositions des acteurs en question et des disponibilités de chaque structure sanitaire pour ce qui concerne les ressources humaines et les équipements  médicaux. Toutefois, le chef de l’exécutif a tenu à préciser que le problème de la santé à Chlef ne se pose pas en termes d’infrastructures ou de moyens humains et matériels, mais il résulte surtout des faiblesses d’ordre organisationnel.

Il a, notamment, cité les carences en matière de communication inter-structures de soins et d’orientation des malades vers les services spécialisés des hôpitaux. Autre aberration de taille: le centre-ville de Chlef ne dispose pas d’une polyclinique, ce qui entraine un afflux considérable de patients vers les services des urgences des deux hôpitaux de la ville. De même, les établissements de soins du chef-lieu de wilaya sont rattachés à l’établissement public de soins de proximité de Ouled Farès, distant de 15 km.

Tous ces points noirs devraient disparaitre prochainement avec la révision de la carte sanitaire et la mise œuvre du programme de redéploiement des activités sanitaires à travers la wilaya.

Ainsi, il est prévu la création de pôles spécialisés en chirurgien générale, cardiologie, hémodialyse, gynécologie et radiologie, pour ne citer que ces spécialités. A ceux-là s’ajouterait le renforcement des missions des polycliniques afin de leur permettre de contribuer à désengorger les hôpitaux. 

Categorie(s): chlef

Auteur(s): Ahmed Yechkour

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..