Concours national de la chanson Amazighe : Ouverture de la 5e édition à Tizi Ouzou

Elwatan; le Lundi 16 Mars 2009
1

Le coup d’envoi du cinquième Concours national de la chanson amazighe a été donné, hier, à la maison de la culture Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou.
Cette manifestation organisée par l’association Tharwa N’Gaya du village Redjaouna a regroupé des participants venus de neuf wilayas du pays, à savoir Alger, Bouira, Boumerdès, Illizi, Khenchla, Béjaïa, Oran et Bordj Bou Arreridj ainsi que Tizi Ouzou. Cette dernière prend part à cette activité avec le groupe Gnawa Berbère, Imenza, Outaleb Sonia et Malik Kezoui. «Nous avons élaboré un programme aussi riche que varié pour ce concours qui se veut une occasion pour nos jeunes talents de s’affirmer sur la scène artistique. Ce concours sera ponctué également de plusieurs activités d’animation à travers les différentes places de la ville des genêts et même au village Redjaouna. Le festival a aussi pour but d’apporter un climat d’ambiance et un espace de divertissement au profit de la population de la wilaya de Tizi Ouzou, ainsi que de créer une ambiance d’échange entre les différents artistes et groupes d’expression amazighe», nous dira Makhlouf Bellil, président du comité d’organisation qui estime, par ailleurs, que toutes les conditions ont été réunies en vue de faire de ce rendez-vous un événement grandiose. En effet, pour ouvrir le bal des activités, la chorale Iguerbouchène a donné le signal à la cérémonie d’ouverture. S’en est suivie la conférence que devait animer l’écrivain Younès Adli sur la poésie kabyle ancienne. Pour la journée d’aujourd’hui, l’on note la mise en place d’un atelier de musique sous la houlette de M. Itim. Durant l’après-midi, les membres du jury examineront le groupe Imenza de Tizi Ouzou et la troupe de la wilaya d’Illizi. S’agissant du programme de demain, lundi, notons que les organisateurs prévoient, outre le passage des participants de Khenchla, Béjaïa et Tizi Ouzou ( Malik Kezoui et Sonia Outaleb), une visite touristique vers Belloua, au village de Redjaouna. La manifestation sera clôturée mercredi prochain, avec, à la clef, un spectacle avec toutes les troupes participantes et un gala artistique.
Par ailleurs, notons aussi que cette cinquième édition du Concours national de la chanson amazighe est dédiée Cheikh Amar Idris. Enfin, notons que l’association Tharwa N’Gaya, du village Redjaouna a vu le jour en 2000, et depuis, elle ne cesse de faire parler d’elle grâce au dévouement de ses membres.

Categorie(s): actu kabylie

Auteur(s): Hafid Azzouzi

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..