Conférence de presse du wali : Relogement de familles occupant des bidonvilles et un immeuble menaçant ruine

Elwatan; le Samedi 31 Octobre 2015
98968


La deuxième étape de la 19e opération de relogement a permis de recaser 1143 familles qui occupaient des sites se trouvant à l’est et à l’ouest de la capitale. Elles ont bénéficié de logements de types F3 et F4. En marge de l’opération de relogement, le wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, a donné une conférence de presse au siège de la wilaya. Il a donné des précisions sur le nombre de familles relogées, les endroits qu’elles occupaient, ainsi que les sites de recasement. Les 1143 familles viennent, d’après le wali, de sites occupés illicitement, à l’instar des bidonvilles, des emprises de projets ainsi que des immeubles menaçant ruine. «Durant cette 2e étape, nous allons reloger ces 1143 familles dans plusieurs cités.

La plupart de ces familles occupaient des bidonvilles de grande superficie, tels que Céleste, les Orangers, Lalla n’Soumer et Sentyse», a-t-il déclaré, en mentionnant également que d’autres familles occupaient des emprises de projets et une cinquantaine d’autres un immeuble menaçant ruine. M. Zoukh a commencé par le bidonville Céleste, à Beni Messous. Il a expliqué que 657 familles ont été déplacées vers de nouveaux sites, tout en précisant que l’éradication de ce bidonville permettra à la commune de lancer des projets d’utilité publique.

Le bidonville des Orangers, situé également à Beni Messous, a été concerné par le relogement de trois familles. 25 autres du bidonville Lalla n’Soumer, dans la commune de Dar El Beïda, ont également été placées dans de nouveaux logements. Le wali a achevé le dossier concernant les bidonvilles par les 80 familles du site Sentyse, à Rouiba. «L’évacuation du site a permis la récupération d’un terrain d’une superficie de 2 hectares», a-t-il mentionné. Ce qui fait un total de 765 familles, issues uniquement de bidonvilles, durant la journée de jeudi. Les sites situés sur des emprises de projets ont également été touchés par l’arrivée massive de camions qui ont déplacé 328 familles.

Le conférencier a évoqué le problème de 327 familles du site la Prise d’eau, dans la commune de Bourouba, également concernés par cette opération.Selon le wali, l’évacuation de ce site permettra à la commune de récupérer un terrain de 6 ha. Une famille du site Dermouche 2 a été, elle aussi, déplacée, ce qui donnera le feu vert au lancement du projet AADL. A Rouiba, le site Sentyse où logeaient 50 familles dans un immeuble menaçant ruine ont été placées dans de nouvelles habitations.

Sites sélectionnés

Afin de reloger ce millier de familles, plusieurs sites ont été retenus par la wilaya. Ces derniers sont, d’après le wali, la cité des 1540 Logements au Hamiz qui a accueilli 590 familles, 499 autres à la cité 1588 Logements à Si Mustapha (wilaya de Boumerdès), alors que 52 familles ont été relogées à Souidania, dans la cité 160 Logements. Deux familles ont été installées à la cité 932 Logements de Tessala El Merdja, à Birtouta.

Impact des opérations

Durant la conférence tenue jeudi dernier, le wali d’Alger a mis le doigt sur l’impact bénéfique de ces opérations de relogement sur les familles et également sur la capitale. En effet, durant la période allant du 21 octobre 2014 à aujourd’hui, 28  000 familles ont été relogées, soit 170  000 personnes.

Selon M. Zoukh, cette 19e opération de relogement lancée par la wilaya a permis la récupération de plus de 200 ha de terrain. «Les 200 hectares de terrain que la wilaya a récupérés vont permettre de lancer ou des projets structurants pour la capitale», a-t-il affirmé. Ce dernier a cité, entre autres, l’aménagement des berges de l’oued El Harrach, le viaduc de la radiale Oued Ouchayeh, le projet de la Grande Mosquée à Mohammadia, les programmes d’habitat AADL et LPP, la ligne ferroviaire Birtouta-Zéralda passant par la commune de Mahelma...

Categorie(s): alger

Auteur(s): Rachid Larbi

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..