Conservation des forêts d’El Affroun : Plus de 150 interventions durant les intempéries

Elwatan; le Mardi 21 Fevrier 2012
65110


A l’instar de la Protection civile, l’armée et la Gendarmerie nationale, qui sont intervenues depuis le début de la vague de froid et des importantes chutes de neige enregistrées sur l’Atlas blidéen, les gardes forestiers de la wilaya de Blida, se sont, eux aussi, déployés sur le terrain pour venir au secours des populations en difficulté. Connaissant parfaitement les régions montagneuses et leurs habitants pour les avoir côtoyés quotidiennement tout au long de l’année, les gardes forestiers ont été d’un apport considérable grâce à leur parfaite connaissance du terrain et leur grande expérience dans l’évacuation des personnes en danger de mort, notamment lors des incendies de forêt. Dès le premier jour des chutes de neige, les gardes forestiers de la circonscription d’El Affroun ont effectué plusieurs interventions pour apporter aide et assistance aux populations, notamment  dans les agglomérations de Oued Djer et de Bou Medfaâ.

Deux brigades spéciales, intervenant dans le cadre des intempéries, composées de deux forestiers et deux travailleurs saisonniers munis de tronçonneuses, se sont déplacées dans les forêts d’Aïn Romana (daïra de Mouzaïa) et de La Chiffa pour couper les grosses branches qui entravaient les axes routiers. Une autre brigade a prêté main forte aux unités de l’armée en acheminant des denrées alimentaires et des médicaments dans des 4x4, aux habitants vivant aux abords de Chréa, et qui ont été durement touchés par la tempête de neige.

Les gardes forestiers ont effectué, du 3 février à ce jour, plus de 150 interventions pour dégager les branches et les arbres tombés sous le poids de la neige. Si cette dernière à causé d’énormes désagréments  aux populations, surtout celles isolées dans les montagnes, il n’en demeure pas moins que la poudreuse a rendu un grand service aux plants et à la végétation, comme l’atteste Mme Souad Belaïd, chef de la circonscription des gardes forestiers d’El Affroun. «Les quantités importantes de neige vont permettre le repeuplement des forêts de Oued Djer et de Aïn Romana, en particulier, dévastées l’année dernière par des incendies», souligne notre interlocutrice, et de poursuivre : «150 ha ont été plantés et 100 autres sont en cours de reboisement».«Le plant va rester humide jusqu’en été grâce a un microclimat créé par la neige», affirme-t-elle.

Notre interlocutrice insiste sur le fait qu’après la neige, la végétation va se développer rapidement et sera beaucoup plus robuste. «Le développement du pin Pignon va s’accélérer grâce à l’abondance des chutes de neige», insiste-t-elle.
Pour un autre garde forestier, la neige de février est un véritable fumier qui va permettre une régénération rapide et naturelle des arbres plantés récemment.Les chutes de neige ont touché de nouvelles plantations difficiles d’accès et auxquelles elles feront un bien immense. Pour conclure son analyse, il nous rapportera que la neige qui se forme dans l’atmosphère emprisonne l’azote de l’air combiné à l’ozone pour le répandre au sol. Un véritable engrais !
 

Categorie(s): blida

Auteur(s): Abdelkader L.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..