Constantine en bref

Elwatan; le Mardi 21 Fevrier 2012
1


-Enquête à l’ENG de Bounouara

Les syndicalistes licenciés de l’entreprise nationale de granulats (ENG) de Bounouara (Oueld Rahmoun) ont saisi les inspections de travail de la wilaya et de la région de Constantine afin d’enquêter sur l’arbitraire dont ils s’estiment victimes avec des complicités de l’union locale UGTA d’El Khroub, son représentant siégeant dans la section sociale et l’inspection de travail territorialement compétente de la daïra. Pour rappel, un bref arrêt de protestation ouvrière s’est transformé en licenciement collectif : 10 ouvriers dont
2 syndicalistes. Ceux-ci sont pourtant protégés par les dispositions de la loi 90-14, relative à l’organisation et à l’activité syndicale. Par ailleurs, le bureau de conciliation a programmé une séance le 27 du mois en cours pour statuer sur leur cas.                                            

-Les habitants dénoncent la surfacturation de l’AEP à Ali Mendjeli

Les locataires des immeubles de l’unité de voisinage n°6 de la nouvelle ville Ali Mendjeli s’insurgent contre les facturations excessives de la consommation d’eau potable, lesquelles, selon eux, avoisinent les 3 000DA par périodicité et par foyer. De plus, ils contestent le payement des nouveaux compteurs installés par la société des eaux (SEACO), qui plus est ne sont pas fiables, toujours selon ces habitants. Il faut savoir que le montant unitaire de ces nouveaux compteurs des relevés de consommation en remplacement des anciens, est imputé sur la quittance des redevances à la charge des abonnés. Ces derniers se disent donc victimes d’une surfacturation du précieux liquide en période de moindre consommation.                                 

Categorie(s): constantine

Auteur(s): M. D.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..