Constructions illicites à El Khroub : Le wali fustige l’APC

Elwatan; le Lundi 16 Mars 2009
1

Lors d’une réunion tenue hier au siège du bâtiment administratif de la nouvelle ville Ali Mendjeli, le wali de Constantine a décidé de prendre en main la gestion de cet établissement par l’installation de deux cadres dépendant directement de son autorité ou de celle du chef de daïra d’El Khroub.
La gestion du quotidien de la nouvelle ville Ali Mendjeli ne semble pas plaire au premier responsable de l’exécutif, qui ne manquera pas d’ailleurs de le signaler aux autorités d’El Khroub, sérieusement blâmés pour le laisser-aller manifesté quant à la multiplication des constructions illicites sur le territoire de la commune.
Le wali, qui a marqué, contre toute attente, une halte non prévue au programme de visite de la nouvelle ville Ali Mendjeli, a mis les autorités de la ville d’El Khroub devant leurs responsabilités au vu de plusieurs cas signalés sur un terrain se trouvant sur le plateau de Aïn El Bey, juste en face de l’aéroport Mohamed Boudiaf. «C’est grave ce qui se passe dans cette commune, lorsque des bidonvilles poussent dans l’impunité totale et avec la complicité des responsables locaux», a-t-il martelé dans les bureaux des services techniques installés au niveau du siège administratif de Ali Mendjeli, dénonçant au passage l’anarchie qui règne dans les lieux.

«Je vous assure que toutes ces constructions seront démolies», a-t-il ajouté.
Il est à noter que durant la même journée, et lors d’une visite effectuée au chantier de la nouvelle aérogare de l’aéroport Mohamed Boudiaf, le wali annoncera que cette structure sera réceptionnée avant la fin de l’année en cours. Le projet, qui demeure le plus ancien dans la wilaya, puisqu’il entame sa dixième année, a vu défiler pas moins de cinq ministres des Transports.
Il a aura coûté finalement la bagatelle de 1,339 milliards de dinars, dont une rallonge de 450 millions de dinars accordée pour son achèvement. Interrogé sur les locaux du marché de la cité Daksi, qui font l’objet d’une polémique, Abdelmalek Boudiaf dira que l’opération s’est déroulée comme prévu et le traitement des 748 recours sera finalisé dans quelques jours avant la clôture définitive de ce dossier. Quant au problème soulevé par les commerçant concernant les montants qu’ils ont versés à la société dissoute Simco, le wali avertira que ceux qui se sont sentis lésés n’ont qu’à se rapprocher du liquidateur de l’entreprise et de l’APC pour réclamer leur dû.

Categorie(s): constantine

Auteur(s): S. Arslan

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..